+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéJusticePolitique

ITURI : Des éléments de la garde républicaine aux arrêts pour mutilation des cadavres

344views

Des militaires de la garde républicaine venus en appui aux opérations des Forces Armées de la République Démocratique du Congo en Ituri aux arrêts depuis ce vendredi 11 février 2022. Ils sont accusés de pratiquer la mutilation chez des cadavres alors qu’interdit dans le règlement militaire de la RD Congo.

Tôt le matin de ce vendredi 11 février 2022 les services militaires chargés de la justice ont présenté les militaires accusés de mutilation des cadavres au gouverneur militaire de l’Ituri, le général Johnny Luboya N’Kashama.

Selon le lieutenant Jules Ngongo Chikudi porte-parole de l’armée régulière en Ituri ces militaires arrêtés avaient publié des images macabres des rebelles alors que dans les principes cette façon de faire va à l’encontre des règles d’engagement au sein de l’armée congolaise. Il indique que les militaires congolais sont appelé à respecter les morts quand bien même c’est l’ennemi mais aussi à apporter secours à l’ennemi blessé.

Dans son speech devant les incriminés, le gouverneur militaire de la province de l’Ituri lieutenant-général Johnny Luboya N’Kashama, a condamné ce comportement et a renseigné que c’est en dehors des prescrits du règlement militaire congolais qui appelle tous les militaires au respect aux morts.

« Vous êtes une armée professionnelle, de ce fait, vous avez mal agit et vous devez répondre devant la juridiction militaire pour avoir mutilé le cadavre, vous êtes allé loin du code pénal congolais », a-t-il dit.

D’ajouter, le gouverneur militaire de la province d’Ituri a rappelé à ces militaires qu’ils sont une unité d’actions rapides ou encore une unité de couverture appelée à regagner leur unité respective après les opérations et en qualité d’unité d’élite, leur présence à l’Ituri n’est autre que pour appuyer les opérations en cours.

Pour rappel c’est depuis un certain temps que les images circulent sur les réseaux sociaux montrant des militaires de la garde républicaine basée en Ituri avec une tête d’un rebelle en mains, des images qui suscitent l’attention de plus d’un citoyen au pays et même à l’étranger.

Delphin kayilanda depuis BENI

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp