+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

RDC : Affaire 21 mille dollars, pourquoi la colère du congolais dure moins de  48 heures?

159views

La toile congolaise est en flamme. Pour cause, un communiqué de Martin Fayulu du 30 août 2022, qui confirme qu’un député national congolais perçoit 21 mille dollars américains en termes d’émoluments mensuels. Ce communiqué fait  le tour des différents réseaux sociaux. Surpris par la nouvelle, plus d’un congolais s’indigne! Pour certains internautes, “la colère des congolais ne durent pas 48heures; après ce tollé, ils vont passer à autres choses, laissant les dirigeants se la couler douce dans un pays où plus de 85 millions d’âmes vivent avec moins d’un dollars.”

Martin Fayulu, patron du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, ECIDE, a “mis de l’huile sur le feu” en publiant un communiqué qui revèle qu’un député national de la RD Congo est payé à hauteur de 21 mille dollars comme émoluments. Ce communiqué sort dans un contexte où les enseignants, les profs d’universités, les militaires, policiers, les médecins et les infirmiers réclament l’amélioration de leurs conditions de vie.

Des députés mieux payés du Monde ?

Pour Fayulu, candidat malheureux aux élections présidentielles de décembre 2018 en RDC mais qui en révendique toujours la victoire, 21 mille dollars c’est 15 fois plus qu’un professeur d’universités, 30 fois plus qu’un médecin et 200 fois plus qu’un huissier de la fonction publique.

Face à ce paiement que certains congolais qualifient de  scandaleux, des réactions fusent  de partout. Pour Fayulu, le paiement de ces émoluments frise la corruption. Il demande la démission du bureau de l’Assemblée Nationale.

« Les députés de la RDC sont mieux rémunérés que ceux des pays riches comme la France et les USA. Il est établi que depuis janvier 2022, un député national touche 21.000 $ par mois. C’est de la corruption à grande échelle. J’exige la démission du bureau de l’Assemblée nationale », fait-il savoir dans ce communiqué du 30 août 2022.

Et d’ajouter :

« Il m’est, en effet, difficile de comprendre que dans un pays comme la RDC où 70 % de la population vit avec moins de 2 dollars par jour, un député soit ainsi rémunéré».

Face à ce communiqué qui fait parler de lui, certains députés tentent de contredire Fayulu sans donner plus de précision sur le montant exact qu’un député national congolais touche.

“Je regrette tout de même qu’aucun député ne dit exactement combien il gagne. Même ceux qui osent un peu de transparence demeurent évasifs. Des margoulins”, regrette Firmin Yangambi, responsable de la Dynamique Changer le Congo.

Mbosso et Kabuya réagissent

Dans sa communication, le bureau de l’assemblée nationale promet sanctionner les députés qui font semblant de ne pas soutenir les propos de Fayulu.

« Les Députés nationaux qui s’évertuent à faire semblant de soutenir, mais sans le prouver, les propos mensongers portant le salaire des Députés à 21.000$ seront sanctionnés », fait savoir Mbosso, l’actuel speaker de l’Assemblée Nationale.

Abondant presque dans le même sens, Augustin Kabuya, secrétaire général du parti au pouvoir, pense que les propos de Fayulu ont pour intention de révolter les enseignants à quelques jours de la rentrée scolaire.

« C’est une histoire créée pour énerver les enseignants afin qu’ils ne reprennent pas le chemin de l’école ». Il parle « de vieilles méthodes que nous avons utilisées ensemble », tacle Augustin Kabuya.

Une fiche de  paie de janvier signée en juillet

Face à cette situation, les congolais sont unanimes quant à ce montant payé aux députés nationaux. Pour certains, les députés nationaux se plaignent sans donner des preuves valables. Les quelques preuves que certains députés partagent dans les réseaux sociaux semblent ne pas convaincre plus d’un congolais.

Par exemple Tambwe Katambwe André  a partagé sa fiche de paie du mois de Janvier. Cette fiche  est signée au 22 juillet pour un paiement du mois de janvier 2022. Même chose pour sa fiche de paie du mois d’avril.

Pour bien des internautes congolais, dans cette affaire qui éclabousse la nouvelle majorité au pouvoir, les informaticiens seraient mis à contribution  pour tenter de désorienter l’opinion publique.

« Actuellement tous les cybercafé de Kinshasa sont mis à contribution pour produire des fiches  de paie. Comment une fiche de paye du mois de janvier peut être établie et signée en juillet 2022 ? », s’interroge un internaute.

La colère du congolais ne dépasse pas 48 heures !

Hervé Amani, militant pro democratie, et d’autres regrettent de voir que les congolais sont silencieux face à cet enrichissement à leur nom. Certains estiment que les congolais devraient être plus exigeants envers leurs dirigeants. D’autres regrettent de constater que la colère des congolais ne dépasse pas 48 heures.

« Face à des situations graves au pays, les congolais s’indignent, mais leur colère ne dépassent pas 48 heure. Nos dirigeants le savent. Qui parlent encore de Bunagana ? Qui parle des victimes tués par la Monusco ? Qui parle des personnes tuées chaque jour à Beni ? Qui parlent des Bus Académia ? Qui parlent de la nomination des frères de la  première dame  comme ambassadeurs ? Cette situation va aussi passer et ils vont passer à autre chose, entretemps le pays se meurt », regrette un autre  internaute visiblement révolté.

Leave a Response