+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Simulation d'enrôlement d'un volontaire avec l'iris. Novembre 2022. Ph/ Cellule de Communication CENI via Radio Okapi
Simulation d'enrôlement d'un volontaire avec l'iris. Novembre 2022. Ph/ Cellule de Communication CENI via Radio Okapi
Actualité

SUD-KIVU: L’enrôlement des électeurs prendra 1 mois à partir du 16 février 2023

128views

Parler des innovations notées dans la loi électorale ainsi que les questions habituellement posées dans toute la République Démocratique du Congo, tout au tour de la sensibilisation électorale en rapport avec la loi des identifications des électeurs, sont deux points essentiels qui étaient au centre des échanges entre la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, et les parties prenantes au processus électorale. Cet échange organisé par la CENI dans le cadre de la sensibilisation électorale, a eu lieu le jeudi le 12 janvier 2022 dans la salle Concordia à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Dans cette rencontre, Gaudans Maheshe, Secrétaire Exécutif de la CENI, a confirmé le début du processus d’identification  et d’enrôlement des électeurs à partir du 16 février jusqu’au 17 mars 2023 dans la province du Sud-Kivu.

« Nous avons montré qui peut être enrôlé, nous avons montré les pièces qu’on doit montrer pour se faire identifier, nous avons montré qui ne peut pas être pris en charge par le centre d’inscription».

Maheshe a aussi fait mention des innovations que revêtent les élections de décembre 2023.

« Nous avons montré également une innovation cette fois ci, l’identification des électeurs congolais résidant à l’étranger. Pour eux on a préparé 5 pays dont, l’Afrique du sud, la France, la Belgique, le Canada et les Etats Unis »

Au cours de ces échanges, le Secrétaire Exécutif de la centrale électorale au Sud-Kivu a souligné la priorité réservée aux personnes en situation de vulnérabilité. Il s’agit de femmes enceintes, de femmes allaitantes, des vieillards, les personnes vivant avec handicap, les malades

« La CENI ira vers toutes ces catégorie là  pour pouvoir les enrôler».

Le patron de la CENI en province a également évoqué quelques garanties de sécurisation des données des électeurs parce qu’il appelle “données biométriques”.

Notre source fait savoir en plus que  dans le processus électoral de l’année en cours, plusieurs documents sont exigés à l’instar de la carte d’électeur de 2018, le permis de conduire national, le passeport national en cours de validité, la carte d’élève, la carte d’étudiant ainsi que le certificat de naissance.

Selon Gaudans Mahesha, le requérant qui ne sera muni de l’un de ces documents sera obligé de se présenter au centre d’enrôlement avec 3 témoins qui se sont déjà identifiés et enrôlés dans ce même centre, et qui seront accompagnés par le chef de quartier, du groupement, d’avenue ou encore du bourgourmestre pour témoigner la véracité des informations.

Il sied de signaler que la province du Sud-Kivu compte au total 921 centres d’inscription dont 46 dans la ville de Bukavu. Le rendez-vous est donc fixé au 20 décembre 2023, où à peu près 50 millions d’électeurs sont attendus pour les élections du Président de la République, des députés nationaux, des députés provinciaux et des conseillers communaux.

Maguy Bapolisi

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp