+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : Avenue Semliki, des spoliateurs en spoliateurs  d’un site impropre à la construction

388views

Plus de 84 personnes regroupées au sein de 12 familles sont privées désormais de logement et passent nuit à la belle étoile. 24 heures après sa prise officielle du pouvoir, le ministre provincial ayant l’urbanisme et Habitat dans ses attributions paie le pot cassé de ses prédécesseurs.  Ce 03 juillet 2024, Kibonge Babingwa Georges fait face aux défis des spoliations sur l’avenue Semliki, au bassin du Collège Alfajiri dans la commune d’Ibanda. Tout a tourné au vinaigre lorsqu’une équipe des maçons sécurisée par la police est venue construire un mur en ce lieu. Les victimes sont intervenues pour bloquer ces activités et ont fait appel au ministre de tutelle.

Le gouverneur à d’intérim sortant Marc Malago par sa correspondance N°01/484/CAB/GOUPRO-SK 2024, avait ordonné une réquisition des forces pour démolition des constructions et évacuation sans destination des occupants en date du 17 juin 2024. Aujourd’hui ces sans abris lancent un cri d’alarme et prient au nouveau gouverneur Jean Jacques Purusi de faire appliquer la loi. Ils demandent l’implication de l’autorité provinciale pour arrêter les travaux qui sont entretenus par des inconnus sur cet endroit.

Plus d’inquiétude que d’espoir

Les habitants de cet endroit sont dans une grande inquiétude et ne savent plus à quel saint se vouer. Cette population vie une condition précaire car ils n’ont pas où passé nuit. Les maisons démolies sur l’avenue Semliki sous prétexte qu’elles seraient construites sur un site impropre, font l’objet de la convoitise. Une tentative d’ériger une clôture au tour de la concession spoliée a été démasqué et découragé par la population depuis le matin de ce mercredi 03 juillet 2024.

Alerté par la population, la rédaction Deboutrdc a fait sa descente sur terrain et a récolté les avis de la population qui dénonce les actions barbares menées par leurs spoliateurs sous la bénédiction du vice-gouverneur sortant, Marc Malago.

‘’La descente du ministre ici chez nous ça nous donne un peu du courage et de l’espoir. Nous avons été malmenés injustement par les spoliateurs inconnus. Nous pensons qu’il va interroger la loi pour enfin nous remettre dans nos droits. Nous invitons le gouvernement provincial, particulièrement le ministre Kibonge de s’investir personnellement avant qu’on n’ait enregistré mort d’homme. Ils ont démoli nos maisons parce qu’ils disent que nous avons construit sur un site impropre. Maintenant ce sont d’autres qui viennent construire sur nos terrains. C’est de l’escroquerie et le gouverneur doit arrêter ces gens et nous retourner dans nos droits,’’ fait savoir Alain Biruru l’une des victimes sur cette avenue Semliki.

Tantine Mbombo Plamédi, une jeune mère de famille et victime de la démolition qualifie d’inhumaine ces actions. Elle déplore les conditions que les victimes traversent dans des maisons d’accueil où ils ont pris refuge.

‘’ Devant la justice on nous dit que nous avons un problème avec le gouvernement congolais pour avoir construit sur un site jugé impropre à la construction. Que la justice nous mette dans nos droits puisque nous avons nos titres qui attestent que nous sommes propriétaires,’’ martèle Tantine Mbombo Plamédi.

Cette dernière fait savoir que les policiers qui gardent leurs concessions démolies s’adonnent au vol et pillage de leurs matériaux notamment des portes, fenêtres, tôles, planches et des objets ménagers qui ont été abandonnés par les propriétaires.

Après les altercations entre les propriétaires de ces concessions spoliées et les policiers commis à la garde, le ministre provincial ayant l’urbanisme et l’habitat dans ses attributions est arrivé sur le lieu pour apaiser les tensions et chercher un climat de paix.

’Suite à cette situation qui m’interpelle dans mon secteur, nous avons reçu les instructions sévères de l’autorité provinciale d’éradiquer les antivaleurs. Ces gangsters qui escroquent l’Etat Congolais, nous devons remettre de l’ordre. Nous avons été alertés par nos agents, les journalistes et la population qu’il y aurait eu des gens qui voudraient reconstruire après démolition de ce site. Alors nous avons décidés de faire une descente et saisir l’autorité provinciale. On va proposer des recommandations afin de trouver une solution à ce problème,’’ promet le ministre provincial des travaux publics de l’urbanisme, Habitat, des affaires foncières et des hydrocarbures, Kibonge Babingwa Gorges.

Amisi Musada Emérite

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp