COVID-19 : Voici comment réussir son confinement

0
473

La pandémie COVID 19 continue sa progression dans le monde. A ce jour, environ 199 pays et territoires sont touchés. Sur les 54 pays africains, environ 46 ont des cas confirmés de COVID 19. A travers le continent, de nombreux pays ont pris des mesures conservatoires pour éviter la propagation du virus. Tandis que des pays comme le Rwanda et l’Afrique du Sud ont pris des mesures de confinement général, d’autres comme la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Mali ont décrété des couvre-feux nocturnes. Les populations de certaines régions ou grandes villes africaines sont de facto en quarantaine ou connaissent des restrictions en termes de déplacement. S’il est vrai que le confinement a pour objectif de freiner le rythme de contamination, il n’est pas non plus sans risque, surtout dans une Afrique où une personne sur trois vit sous le seuil de pauvreté. Les précautions suivantes pourraient vous aider à « survivre » à un éventuel confinement.

Évitez les dépenses qui peuvent attendre !

Vous vouliez coudre des habits ? Vous vouliez acheter de nouveaux meubles ? Vous vouliez organiser une fête d’anniversaire ? Ce n’est pas le moment. Il est recommandé de pratiquer une discipline surtout en ce qui concerne l’argent en cette période.

Veuillez privilégier les dépenses qui sont absolument nécessaires.  Toutes les autres dépenses peuvent attendre. Discutez avec votre conjoint(e). Prenez les décisions ensemble ! Faites des provisions (en vivres surtout) ! On ne sait pas combien de temps durera le confinement. Pour ce faire, il est utile de faire un stock suffisant d’aliments nécessaires pour la famille pour une période de 15 jours, sinon d’un mois maximum (éviter les achats de panique !). Il faudra privilégier les aliments qui peuvent être conservés pour une durée relativement longue.

En fonction de la région dans laquelle vous vivez, des farines (manioc, maïs, mil), du riz, des ignames, des pâtes alimentaires, de la patate douce, des pommes de terre, des légumes séchés, du poisson, des fruits de mer séchés. Si vous avez accès à de l’électricité de manière fiable, vous pouvez stocker de la viande et du poisson ainsi que d’autres aliments frais. Assurez-vous d’avoir une bouteille de gaz en réserve, à défaut du charbon. Avez-vous de l’eau potable, du sel, de l’huile, du savon ? Modifiez les recettes, créez de nouvelles recettes, tous les ingrédients ne seront pas disponibles. Adaptez-vous et surtout évitez le gaspillage !

Ayez une boite à pharmacie familiale !

Votre boite à pharmacie devra contenir des produits de première nécessité. De quoi désinfecter une plaie ou faire un pansement rapide si un enfant venait à se faire mal, du paracétamol pour les petits maux de têtes, un thermomètre familial.

Surtout si vous ou un membre de la famille suit un traitement pour lequel vous achetez des médicaments régulièrement, veuillez demander l’avis d’un professionnel de santé et faites un stock d’environ deux mois de ces médicaments. Ayez le contact d’un professionnel de la santé et surtout évitez l’automédication. Il faudra tenir la boite à pharmacie hors de la portée des enfants.

Soyez inventif et imaginatif pour tenir avec la famille

Lorsqu’on vit avec sa famille, on va se retrouver 24/24 dans le même environnement. Pas toujours génial ! Avec les conditions de vie des populations, les habitations urbaines sont le plus souvent exiguës et on n’est rarement seul ! Dans ces conditions, il est important de disposer d’un emploi du temps pour occuper et « responsabiliser » tout le monde. Si vous devez travailler à la maison, vous avez une réunion en ligne, communiquez vos horaires. C’est peut-être le moment idéal de demander aux enfants de faire des exercices et devoirs, les autres membres de la famille pourraient s’occuper avec un livre, leur téléphone portable, la cuisine ou toute autre tâche tout en évitant de faire du bruit. Certains comportements peuvent être particulièrement agaçants. Le risque de nervosité et de colère est particulièrement élevé lorsqu’on se retrouve dans un espace confiné.

L’on doit en être conscient.

Il faut donc éviter les plaintes, les accusations, les remontrances, les réprimandes. Faites preuve de maitrise de soi et de calme ! Soyez inventifs. Que direz-vous d’organiser votre culte ou votre prière du soir à la maison ? Qui veut montrer son talent d’excellent danseur ? Une soirée dansante en famille constituera non seulement un excellent moyen de faire du sport, mais aussi de ressouder les liens ? Et si c’était une partie de louange et d’adoration ? Vous pouvez réaliser un projet avec toute la maisonnée, réfléchir sur un business que vous pourrez faire ensemble. Apprendre à se redécouvrir, à discuter et à rire ensemble pour les couples. En toute situation, aussi difficile soit-elle, se trouve une opportunité. Trouvez là et épanouissez-vous !

Soyez actifs, ne stressez pas

Anxiété, stress, panique, nervosité, difficultés d’adaptation, troubles du comportement, abus d’alcool, sentiment d’isolement (surtout lorsqu’on est seul); sont quelques risques psychologiques liés à un confinement. Il faut être conscients de ces facteurs (différents lorsqu’on est seul ou avec la famille…). Pour surmonter le confinement, il faut donc rester actif sans exagérer. Les éléments qui peuvent aider: la lecture, le travail, des bricolages, des activités physiques, des causeries et jeux en famille, la réalisation d’un projet personnel (écriture, rédaction, recherche…), la prière, la méditation, la danse, les activités physiques, en un mot, occupez-vous sainement. La télévision et les films doivent être consommés avec modération !

Soyez solidaires et adaptez-vous

Une loi de la nature dit que toute espèce qui ne s’adapte pas disparait. COVID 19 est une belle illustration de l’impérieuse nécessité de s’adapter.

Nous devons adapter nos comportements, nos habitudes, nos modes de vie, nos perceptions et compréhensions de certaines choses afin de survivre. Enfin, si vous avez les moyens, n’hésitez pas à soutenir les proches, la famille élargie, les voisins qui pourraient être dans le besoin en cette période d’incertitude. Soyez sûrs d’une chose, l’humanité a connu pire que COVID 19, nous sortirons plus forts.

AKO Essan Emile

Comments are closed.