Nord-Kivu : Goma, les mouvements citoyens et les organisations féminines manifestent pour l’application du rapport mapping 10 ans après.

0
137


La société civile à travers les organisations féminines et mouvements citoyens notamment la lutte pour le changement lucha et la véranda mutsanga ont été dans la rue ce jeudi 1 octobre 2020 pour demander la mise en oeuvre du rapport mapping 10 après son origine qui est rapport détaillé élaboré par le haut commissariat des nations unies aux droit de l’homme ou décrit des violations de droits humains en RDC entre 1993 et 2003. 
Le mouvement pro-démocratie lucha estime que les crimes graves documentés dans ce rapport ne peuvent être ignorés et exige une réponse sérieuse de la part de l’ONU notamment le gouvernement congolais à souligné un de militant de la lucha espoir Ngalukiye.

Pour ce la la lucha exige un tribunal pénal international pour le Congo et une chambre spécialisées mixte pour mettre fin à l’impunité en république démocratique du Congo afin que la cour pénale internationale juge les cas de crimes contre l’humanité et des crimes de guerre qui ont eu lieu en RDC comme décrit dans le rapport mapping.
Ces manifestants ont déposer leurs mémorandum au gouvernorat de la province du Nord-Kivu où la vice gouverneur marie lumoo kahombo l’a réceptionner.
Signalons que Le gynécologue congolais Denis mukwege est devenu la principale personnalité publique réclamant l’application de ce rapport mapping.
Gloire Balolage depuis Goma.

Comments are closed.