Forum des femmes Africaines de la diaspora pour afficher leur attachement à leur continent mère

ITALIE: Le rôle joué par les femmes Africaines de la diaspora dans la lutte contre covid-19 et leur implication dans le développement

0
67

Réunies au sein d’un forum mondial, les femmes originaires du continent Africains et vivant dans différents pays occidentaux, seraient sensibilisées pour voir comment investir leur savoir faire dans des projets de développement au profit de leur continent mère. Au travers de leur forum, ces dames ont également réfléchi sur les conditions des femmes Migrantes pendant cette période de la pandémie en Italie et partout ailleurs au monde. Les femmes ont au cours de ce forum ont focalisé leur attention sur le rôle que la femme pendant cette période où Covid19 fait rage.

Madame Lilie Kombo,belge d’origine congolaise, coordinatrice de la coopérative Micro-Invest village,basée en Belgique et en RD Congo , a souligné l’importance des associations des femmes africaines de la diaspora de s’impliquer dans le développement en Afrique, avec le projet “Mwinda epela“, rayon du soleil en Afrique. Cette congolaise soucieuse de l’émergence de sa patrie, Lilie Kombo se bat pour apporter l’électricité dans les village en Afrique à coté de Madame José Bashengezi fondatrice de l’AFSDI qui oeuvre dans le territoire de Kabare en RDC.

’Le Forum, dont je suis la promotrice et coordinatrice est organisé chaque année par le collectif des femmes africaines de la diaspora d’Italie (dont je suis la presidente)et les reseaux des associations des femmes italiennes et principalement l’association des femmes pour la défense de la société civile en collaboration avec le centre d’études africaines du Piémont , la fondation CRT, le Groupe Abele qui est une grande organisation italienne qui travaille depuis 1965 pour la promotion des droits et de la justice à travers des œuvres sociales, le centre interculturel de Turin, la ville Métropolitaine de Turin et la Région Piémont à travers le fond européen pour l’asile et l’immigration(FAMI),’’ a-t-elle rapporté Marie Jeanne Balagizi présidente présidente du Forum des femmes Africaine en Talie. 

 

Le Forum 2020 a ete animé par des oratrices de haut niveau dont la vice ministre des affaires étrangères et de la cooperation internationale, madame Emanuela Del Re qui a souligné l’importance pour les femmes italiennes et les femmes africaines de travailler en synergie et l’importance de l’implication des femmes dans le processus de developpement; madame Suzanne Bellnoun ,francaise d’origine comerounaise, presidente de l’organisation des femmes africaines de la diaspora en France et du club des femmes africaines chefs d’entreprises en Europe, a mis en relief les défis auxquels sont confrotées les femmes africaines entrepreneures en Europe durant ce temps de la pandemie.

L’Afrique a été representé par madame Elodie Ntamuzinda, moderatrice du reseau des femmes d’Afrique francophone pour les objectifs du developpement durable qui a presenté le travail des femmes pendant ce temps de la pandemie en Afrique.

Ont éte presente a ce grand rendez-vous deux femmes medecins de carriere et membre du conseil scientifique respectivement en Angleterre et en Italie DR Ima Jackson, medecin experimenté, chercheure , professeur et chef de projet a presenté la problématique de la pandemie sur les femmes migrantes sur le pan sanitaire en Europe, et Dr Suzanne Diku Mbiye, medecin gynecologue d’origine congolaise, présidente de l’association des femmes congolaises Tam-tam d’Afrique et de la REDANI qui a mit un accent sur la role joue par les femmes des différentes comminautes migrantes durant la pandemie en Italie.

’L’organisation mondiale des femmes entrepreneures a été aussi representé par madame Joelle Bacciallon, secretaire ,générale de FCEM-Femmes chefs d’entreprises mondiales- de Monacco  nous a parlé des effets de la pandémie sur entrepreneuriat féminin dans le monde et madame Luisa Bruna Caprotti, vice secrétaire mondiale du FCEM et dell’association AIDDA qui a parle de l’entreprenariat feminin en Italie,’’  rapporte notre source.

L’ouverture du Forum a été fait par madame Merit Umoru,nigeriane et vice présidente du collectif des femmes africaines en Italie et madame Anita Calcatelli, Physicienne, a travaillé jusqu’à sa retraite elle a travaillé à l’institut du Conseil National de la recherche, membre de l’association “Femmes et science“, elle a présente les associations des femmes italiennes faisant partie du réseau.

Le forum a été moderè en Anglais, en francais et en Italiens par madame Colette Meffire d’origine camerounaise, journaliste, professeur et membres du collectif des femmes africaines en Afrique.

Conclusion

La pandémie du covid-19 que nous vivons maintenant nous appelle à fixer nos regards sur le rôle de la femme. Cette pandémie a un impact désastreuse sur l’économie mondiale, sur le système sanitaire de chaque pays et sur la vie sociale, ce qui met en évidence le rôle important de la femme.

Les femmes constituent la majorité des travailleuses du secteur de la santé et des services sociaux et donc en première ligne pour combattre la pandamie et ses effets dans notre vie quotidienne. Les femmes entrepreneures sont plus susceptible de travailler dans le secteur d’offre des différents services, de la santé, de la beauté, de l’alimentation…les petites entreprises  avec moins des 20 employés dont les femmes sont souvent à la tete  sont  les  plus  durement frappés par la pandemie .

Malgrés ces difficultés auxquelles sont confrontees les femmes, ces dernieres continuent a se demarquer par leur capacité à s’organiser et à relever les grands défis, les femmes continuent à travailler. Les exposés que nous avons suivis ont mis un accent sur le rôle que les femmes sont en train de jouer en ce moment que ce soit dans le domaine de développement, de la santé que celui de l’entreprenariat feminin le travail fourni pa la femme est considérable.

Ce Forum d’aujourd’hui nous appelle à une prise de conscience et à une reflexion collective en tant que femmes africaines et italienes,  et nous invite a travailler en synergie pour trouver des solutions collectives à un problème collectif qui touche l’umanité sur ce, depuis 2017 notre reseau des femmes africaines et italienes est en train de s’élargir a d’autres reseaux des femmes en Europe et en Afrique pour travailler en synergie et trouver des solutions aux problemes qui nous touchent en tant que femmes.

Nous invitons les institutions publiques et privées, africaines et europeennes,  et en particulier celles italiennes à poser des actions concretes afin de reconnaitre et renforcer les contributions essentielles des femmes durant et après la pandemie pour pouvoir construire une societe plus équitable et égalitaire.

Ce travail continue maintenant dans des groupes de travail où on pourra débattre des exposes présentées,  approfondir le thème, poser et avoir des réponses des conférencières a nos différentes préoccupation et ainsi  travailler tous ensemble pour poser des bases sur le travail que nos différents réseaux vont mener sur terrain afin d’arriver au forum de 2021 avec des données concrétés

Chris Weza depuis Italie .

Comments are closed.