Ntaitunda Manegabe Bourgmestre de la commune d’Ibanda

Bukavu : La commune D’Ibanda en difficulté Financière pour faire face au Développement

0
130

Le pont reliant la commune de Kadutu à la commune d’Ibanda qui a été réhabilité sur la rivière kahuwa vers Mashindji est géré, par la jeunesse qui perçoit obligatoirement 200 FC sur chaque passant. Cette opération mal appréciée par les usagers de ce tronçon, provoque de grogne dans le chef de tous les passants. Les usagers de cette infrastructure d’intérêt commun condamnent avec toute énergie cette façon de faire et exigent l’implication de l’autorité urbaine si pas communale afin de rétablir de l’ordre le plus vite que possible.

Le bourgmestre de la commune d’Ibanda pense que c’est une déviation pure et simple de vouloir faire porter ce chapeau au dos des habitants. Ce dernier promet fermement de s’investir et mettre de l’ordre  en boutant hors d’état de nuire tout ce lui qui s’arrogera le droit d’usurper le pouvoir de l’Etat.

‘‘Le pont qui était érigé sur cette rivière Kahuwa était construit dans le cadre du budget participatif. Aujourd’hui nous devrions construire ce pont avec la contribution de la population. Mais pour demander à la population sa participation, la commune ne passera pas par ces jeunes pour le faire. Pour faire participer la population nous le faisons par les chefs d’avenues qui expliquent à la population le bien fondé du projet,’’ renseigne Ntaitunda Manegabe Kasi Kafire bourgmestre de la commune d’Ibanda.

Pour Ntaitunda Manegabe,  ces jeunes qui reçoivent cet argent ne sont pas au service de la population, moins encore au service de la commune.  Vu l’urgence, le bourgmestre promet de déployer les agents de l’ordre pour sécuriser la population qui se fait rançonner.

Le bourgmestre de la commune d’Ibanda ne cesse d’accuser le manque de moyen suffisant pouvant lui permettre de faire face aux multiples demandes de son entité et qui fragiliserait même leur autorité vis-à-vis de leurs administrés.

‘’ Nous avons reçu une délégation de la population qui est venue demander la part de la commune, je leur avais tenu un langage franc. Nous sommes dans une situation précaire financière, pourquoi ? Parce que nous ne recevons plus les taxes d’intérêt commun, nous ne recevons plus la rétrocession de notre gouvernement centrale qui chaque mois nous envoyait de l’argent pour le développement de notre milieu. Si nous devons construire avec de recettes locales, les demandes sont énormes. Nous sommes en construction à Mukukwe premier projet sur notre table.  Nous venons de construire un point en béton armé. A Panzi également nous sommes à pieds d’œuvre dans nos actions. Mais nous vous rassurons que nous avons contribué d’une manière ou d’une autre et nous allons continuer à le faire. Ils ont reçu aussi la contribution de mon collègue de Kadutu,’’ rassure Ntaitunda Manegabe

De leur côté, les jeunes accusés de  rançonnement, font savoir que les récoltes qui continuent à s’effectuer sur ce tronçon, sont destinées au payement de matériels et main d’œuvre pour mettre au point la construction de ce pont. Au regard de difficultés qu’ont rencontrées les passants, ces derniers déplorent le mauvais comportement affiché par quelques habitants, qui ne facilite pas le développement du milieu.

le pont reliant la commune de Kadutu à la commune d’Ibada sur la rivière Kahuwa vers Mashindji Ph de Bernardin

Pont reliant la commune de Kadutu à la commune d’Ibada sur la rivière Kahuwa vers Mashindji Ph de Bernardin

‘‘Ils disent que se sont de tracasseries. Ici, les habitants aux alentours de ce pont ont beaucoup contribué. Tous les propriétaires de maisons soutenaient ces travaux avec  10 dollar et les locateurs 5 dollar, mais ils ne se plaignent pas. Tout cela parce que personne ne pensait à la construction de ce pont. Maintenant que c’est déjà construit et ils passent sans aucune difficulté, ils vont crier qu’ils sont rançonnés,’’ s’indigne un jeune rencontré sur le lieu

Patrick Babwine

Comments are closed.