ITALIE : La diaspora clame l’innocence de Vital Kamerhe et exige sa libération

0
403

Les cadres de l’Union pour la Nation Congolaise fédération de l’Italie toutes tribus confondues restent jusque là optimistes  que le leader de l’UNC vitale  Kamerhe serait victime d’un complot politique et non du détournement dont il est accusé.  Malgré la condamnation de Kamerhe certains Congolais de la diaspora et à l’intérieur du pays restent convaincu que la justice triomphera. Malgré quelques irrégularités, ils auraient observé, ils  continuent à faire confiance aux appareils judiciaires du pays. Tout en clamant l’innocence de leur leader, la fédération UNC Italie appelle tous les congolais à la mobilisation et à la vigilance  pour exiger la libération de vital Kamerhe. pour eux, etat libre cela lui permettrait de promouvoir sa vision globale pour l’émergence de la RDC.

Les congolais de l’étranger pensent qu’un Etat qui se veut de droit, la justice devrait être une Eglise au milieu du village et non une justice partisane. Ces derniers, n’ont jamais été convaincus du jugement portant condamnation de Vital Kamerhe, car le qualifie de façades et de la mascarade pur et simple. Ils encouragent le procès en appel et restent optimiste que la justice pourra triompher en agissant en toute indépendance. Mieux vaut un acquittement qu’un bon procès disent-ils, un grand leader en prison, plusieurs redoutent des représailles qui proviendraient des mécontents et la déstabilisation de la quiétude nationale.

’Nous avons dû suivre le procès Kamerhe en direct, mais juridiquement par là, il y avait trop d’irrégularités et Vital Kamerhe ne devrait pas aller en prison. Il y a eu d’abord vice de procédure. Quand bien Kamerhe même jouissait de la présomption d’innocence, il est appréhendé et directement jeté en prison  au mépris de la loi.  Ses avocats ont demandé sa liberté provisoire la justice y a renoncé pourtant un droit légal d’un présumé. Nous croyons qu’il y aurait d’autres choses cachées dont on ne souhaite pas dévoiler le contenu. Ce qui étonne c’est de voir que le jugement était connu d’avance avant que le tribunal ne se prononce. Les réseaux sociaux avaient déjà divulgués le verdict du tribunal. Comme l’ont est parti en appel, nous espérons à l’acquittement de ce grand leader,’’ rassure l’activiste Célestine Nganda originaire de Kinshasa , Juriste de formation et Pédagogiste de l’Université Catholique de Milan en Italie.

Contacté à ce fait, d’autres congolais de la diaspora, confirment que le procès Vital était biaisé et politisé. Une raison de plus qui aurait motivé leur lutte auprès des sénateurs et autres haut-cadres d’origine congolaise vivant à l’étranger.

’L’apport de la fédération Italienne  c’est de faire comprendre aux compatriotes que le procès  VK était purement politique. Tout au long du déroulement du procès l’on n’a pas touché le fond du dossier. Aucune marge de manœuvre n’a été laissée à l’accusé pour présenter ses moyens de défenses et prouver son innocence.  Mais, ce qui nous laisse perplexe est de voir que toutes les figures qui ont été impliquées dans ce dossier ne sont pas poursuivies et d’autres sont relâchés.  La mission de ce procès nous pensons que c’est l’anéantissement du leadership de Kamerhe,’’ confirme Chris Gimanesa Etudient en Italie en ingénierie de nouvelles Technologie pour la Santé.

Christian Weza natif du kivu vivant en Italie, pense tous les congolais devraient se souder le coude pour exiger la libération de ces qui défendent les intérêts de la nation.

’Nous sommes calme ici en Italie et nous vivons une vie tranquille, mais cela n’empêche que nous puissions lire entre les lignes la situation dans notre pays. Pourquoi combattre les hommes qui peuvent amener un plus sur le développement du pays ? Dans tous ses messages il ne prône toujours que  la paix, l’unité et l’amour du pays. Voila pourquoi il est soutenu par des marches partout sans tenir compte d’appartenance tribale. Il a une vision globale et non l’esprit xénophobe, il mérite une justice équitable,’’  recommande Christian WEZA ancien féderal et cadre de l’UNC Italie.

Patrick Babwine

Comments are closed.