Bukavu : La protection de l’écosystème dans le lac Kivu, une affaire de tous (Michel Tissier)

0
299

La population, les structures citoyennes ainsi que les autorités politico-administratives sont appelées à développer les mécanismes appropriés pour préserver le lac Kivu comme une ressource économique pour tous et pour les générations futures. C’était au cours d’une conférence organisée à l’intention des membres des corps académiques et scientifiques de l’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR-Bukavu, ce jeudi 2 janvier 2020, dans la salle Mooc de l’Amphithéâtre de l ‘ ISDR en commune de Kadutu, province du Sud-Kivu en RDC.

Selon Michel Tissier directeur Exécutif du Réseau International pour une Economie Humaine RIEH, l’un des orateurs de cette conférence, pour lui, le lac kivu est un bien commun qui doit respecter l’écologie et servir toute la population à travers les activités économiques qui y sont exercées.

” Il faut considérer le lac comme un bien commun. Il faut s’organiser pour qu’il réponde à la diversité des besoins tous en respectant l’équilibre écologique. Tous les utilisateurs du lac, ceux qui vivent aux alentours, qui participent à son organisation pour que ce dernier reste beau et qu’il sert aussi aux activités économiques qui permettent à la population de vivre mieux. La perspective de l’économie humaine c’est de mettre fin aux impacts négatifs et de développer les actes positifs. Le lac est utile pour le transport, dans le domaine de la pêche, utile parce qu’il fournit de l’eau. Le lac n’a pas seulement un impact économique, mais il y a aussi un impact sur la santé et son paysage qui doit être préservé, mais aussi de l’impact touristique. Donc c’est vraiment important que la population, la société civile, les autorités, essayent de trouver le moyen de restaurant la quality de l’eau sur le lac et de lutter contre toute pollution pour preserver son paysage”, renseigne Michel Tissier.

Tissier interpelle tout le monde à participer à la protection du lac, mais aussi faire en sorte que tous les utilisateurs du lac protègent les écosystèmes en le préservant comme un patrimoine à léguer aux générations futures.

Bernardin Matabaro

Leave a reply