BUKAVU : Sit-in de 2 jours pour exiger le départ du maire accusé de mauvaise gestion

0
567

Le feuilleton relatif au départ du maire de Bukavu dans la province du Sud-Kivu continu de parler de lui. Plusieurs organisations citoyennes se rangent derrière les pétitionnaires pour réclamer le départ de Bilubi Ulengabo.

Pour le collectif des citoyens indignés-RDC la Mairie ne sera pas détruite par ceux qui la gère mal, mais plutôt par ceux qui regardent cette megestion sans rien faire.

Ce collectif, projette un sit-in  non stop à la Mairie de Bukavu du 10 au 11 Février pour exiger de Meschack Bilubi sa démission.

« Demandons à toute la population éprise du changement et du bien-être commun de la ville de Bukavu, de se mobiliser et se joindre à un sit-in de deux jours à la mairie le 10 et le 11 Février 2020 pour soutenir notre action citoyenne exigeant un changement et une reforme à la mairie de Bukavu », peut-on lire dans une déclaration rendue publique ce Mardi 04 Février 2020.

Cette structure citoyenne, demande au maire Bilubi de ne pas se couvrir derrière ses origines tribalo-ethnique pour expliquer son incapacité à gérer la ville.

« Décourageons le Maire de Bukavu pour son mauvais réflexe politique de repli tribalo ethnique comme choix principal d’affronter les défis lui reprochés par les acteurs sociaux à travers une pétition, une action légale et légitime », précise Augustin Ntaitunda signataire de la déclaration.

Dans ce même document d’une page, le Collectif Citoyen s’approprie la pétition contre le Maire et s’engage à la vulgariser mieux que ses initiateurs principaux dans le respect de la constitution et des autres lois du pays.

Pour rappel, lors de notre échange avec le maire de Bukavu, il avait affirmé prendre ses administrés à témoins pour les travaux qui sont en pleine exécution dans la ville.

Pour lui, ce sont ces adversaires politiques qui manipulent les pétitionnaires.

Leave a reply