Sud-Kivu : 2 députés provinciaux s’entremangent

0
932

Deux députés provinciaux tous élus de la ville de Bukavu sur la liste de l’UNC, au Sud-Kivu, se complètent et s’entracusent sur les réseaux sociaux.  Pour Georges Musongelwa, un député n’a pas le rôle de construire les routes ou faire des dons. Pour son collègue Amani Ngubiri, donner c’est un don inné.

Quelques heures après le message de Georges Musongela qui critique ses collègues députés qui se disputent des actions dans leurs bases respectives, Amani Ngubiri vient de lui répondre par le même canal, càd les réseaux sociaux.

Pour Musongelwa une année après les élections, il constate que nombreux députés se disputent aujourd’hui les actions de terrains qui en principe, sont de l’exécutif.

« Il n’est pas rare d’entendre, et de voir que tel député a construit un pont en stick, tel autre a remis les câbles électriques, les tôles, les véhicules…, d’autres promettant même de construire les routes… dans certains coins, les élus, se disputent des actions », alerte Musongela.

Musongela demande à ses collègues de se raviser et reconnaitre leur rôle.

« Ces actes de charité ne sont pas mauvais. Mais le problème, c’est quand nous faisons croire au peuple que c’est ce pour quoi nous avons été élus. C’est quand le peuple sait que c’est le thermomètre d’un bon député. Connaissons-nous notre rôle ?», s’interroge-t-il.

Pour sa part, Amani Ngubiri demande à son collègue de citer une seule fois qu’il a réuni sa base pour lui parler du rôle d’un député.

« Combien de fois avez-vous réunit votre base afin de l’instruire sur le rôle réel d’un député ? », tacle le patron de TAC.

Pour Ngubiri, voter les lois, plaider ou contrôler l’exécutif n’exclut pas le social et l’humanitaire.

« Au-delà de ce que nous faisons tous (rôles d’un député conformément à la loi), moi je suis dans le social et l’humanitaire. La qualité de Député ne peut pas chasser mon esprit d’humanisme et humanitaire qui m’a toujours caractérisé même avant la période de campagne. De même, je suis convaincu que la qualité de Député ne peut pas amener quelqu’un qui n’avait rien d’humanitaire à poser des actes caritatifs », se vante Lucien Amani Ngubiri.

Pour rappel, au Sud-Kivu les députés brillent par des actions de charme. On les voit donner des pagnes, construire des ponts en stiques, d’autres donner des ambulances.

Une situation qui donne avantage à l’exécutif qui capitalisent ces actions.

Pour certains observateurs, les dons et autres ouvres des députés est une corruption pour flouer les habitants qui acceptent des miettes au lieu d’exiger la sécurité et une vraie politique sociale de la part des dirigeants.

Et d’ajouter: ” C’est riducule de voir que les élus provinciax se disputent  sur les réseaux sociaux. Ont-ils oublié qu’ils ont un cadre pour discuter? Le peuple a des dirigeants  qu’ils méritent”.

Thérèse Ahana

 

Comments are closed.