BUKAVU : Marché de Nyawera, la décision de Théo Kasi ne passe pas

0
197

Ngwabidje a réhabilité Fabien Binja comme délégué syndical du marché Nyawera, les commerçants le désavouent. Les commerçants menacent de renvoyer de force le président syndical Fabien Binja malgré la décision prise par le gouverneur. L’autre camp des vendeurs et vendeuses mécontent de la résolution du gouverneur, étaient dans la rue de Bukavu ce Jeudi 09 Janvier. Ces aigris, montent au créneau en ne jurant qu’au départ du président du comité syndical. Ils ont étaient reçu par monsieur Mubalama Zibona, directeur de cabinet du gouverneur. Ce dernier les a promis qu’ils seront incessamment contactés pour la confrontation avec la personne mise en cause.

Vendredi 03 Janvier, le gouverneur Théo Ngwabidje avait reçu l’incriminé Fabien Binja avec un groupe des commerçants devant le cabinet du gouvernorat à la présence de son vice, du Maire de la ville et du Bourgmestre de la commune d’Ibanda.  Après les avoir écouté, il avait tranché que Fabien reste à la tête du syndicat de ce marché jusqu’à la fin de son mandat, soit en Avril prochain. L’inacceptable décision du gouverneur par des vendeurs indignés risque d’être piétinée par le faite que ces vendeurs et membres du comité affirment qu’ils vont le limoger avec force au cas où le gouverneur campait sur sa décision avantageant Binja.

 ‘’ Nous avons refusé ce que le gouverneur avait dit. Nous ne savons pas pourquoi les autorités continuent à soutenir ce malfaiteur. Le gouverneur avait tranché le dossier à travers les propos d’une personne. Il n’a pas tout à fait tort parce qu’il ne sait pas réellement ce qui se passe au sein du Marché de Nyawera. Nous sommes venus lui dire la réalité. Il revient au gouverneur comme parent de revenir sur sa décision et comprendre que cette personne doit partir. S’il ne le limoge pas, nous allons le chasser avec force et installer un comité de crise avant d’organiser les élections, pour vu qu’il ne reste pas là, s’ils veulent la paix dans ce marché’’ déclare Cizungu Cifuli, conseiller du comité syndical déchu.

Le directeur de cabinet du gouverneur a rassuré aux vendeurs que leur mémorandum sera considéré avec un œil attentif par le gouverneur parce que pour lui, c’est la légalité qui va primer.

Les vendeurs dans leur mémorandum, demandent au gouverneur d’user de sa sagesse dans ce dossier selon son principe de ‘’diriger autrement’’.  Autrement dit, il est demandé au gouverneur de se constituer en sapeur-pompier que d’être un pyromane.  

Amisi Musada Emérite

Leave a reply