+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

SUD-KIVU : Mauvaise gouvernance, la Lucha interpelle Ngwabidje (lettre ouverte)

403views

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), dans une lettre ouverte adressée au gouverneur de la province, lui rappelle une fois de plus ses promesses faites à ses administrés lors de son investiture le 11 Juin 2019 comme gouvrneur du Sud-Kivu.

Pour cette structure citoyenne, toutes les promesses faites par le gouverneur de la province sont restées lettre morte. Il aurait promis gouverner autrement, mais la réalité dans tous les secteurs sociaux est autre.

Du point de vue infrastructures, toutes les routes de la province font la hote, car en délabrement très avancé.

Il lui est aussi accusé la vente de plusieurs immeubles de l’Etat en province.

« De la place de l’indépendance jusqu’à la place de  l’indépendance jusqu’à Kavumu en état de dégradation avancée. De Bukavu –Kindu  passant par Walungu – Kamituga, de Bukavu –Uvira le trafic demeure impossible.

Dans sa communication la lucha décrit le manque de réalisme dans le social de la population, l’insécurité sur toute l’étendue de la province fait matière de débats, car chaque nuit demeure un chaumard pour la population de la province.

‘’ Pour ce qui concerne l’éducation: la matérialisation du programme du chef de l’état rendant la gratuité de l’enseignement de base n’a pas trouvé place en province. L’insécurité prend l’ampleur dans les villes comme à l’intérieur de la province, il ne se passe plus une seule journée sans que l’on enregistre le cas d’insécurités: les cambriolages, les assassinats chaque jour qui passe les cas ne font qu’augmenter, les crépitements des balles et les corps sans vies. Donc c’est seulement à titre illustratif que nous citons ces quatre secteurs et vous appelons à une autoévaluation,’’ interpelle la Lucha dans une lettre ouverte adressée au gouverneur.

Rappelons que dans la nuit du mercredi  30 décembre un corps sans vie d’une fille a été ramassé sur l’avenue Irambo à l’endroit communément connu au nom de MA cheval.

La population de la ville de Bukavu lance un cri d’alarme pour demander aux autorités de s’investir dans la recherche de la paix et dans l’amélioration de leurs conditions de vie.

Pour tout contact appelez la redaction au +243 893204777

Patrick Babwine