+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Pénurie d'eau_Photo d'illustration_crédit tiers
Pénurie d'eau_Photo d'illustration_crédit tiers
Environnement

Bukavu: La REGIDESO connaitrait des concurrents

765views

Depuis plus d’une décennie, la population de la province du Sud-Kivu et en particulier celle de la ville de Bukavu s’indigne de la manière dont la régie de distribution d’eau offre ses services à ses clients. Service commercial partenaire de l’Etat congolais, la REGIDESO n’arrive pas à satisfaire ses clients dans la ville. Une situation qui s’empire pendant la saison sèche et qui occasionne des cas de noyade, de maladies d’origine hydrique et de viol.

Le calvaire est invivable. A la recherche de cette « denrée vitale », les femmes et les enfants sont les plus exposés.

La société civile dans sa diversité a plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme pour décrier haut et fort cette situation mais le mal semble être loin d’avoir d’issue.

A Bukavu, plusieurs manifestations ont été faites pour dénoncer la pénurie d’eau dans la ville mais le problème n’a toujours pas eu de solutions.

Dans certains coins de la ville, plus d’un habitant s’indigne de la situation. Visage attristée, Faida Iragi, habitante de Muhungu au quartier Ndendere, relate son calvaire.

« Je quitte chaque matin à la quête de l’eau dans notre quartier, mais actuellement je parcours des kilomètres pour en trouver. De fois ça me prend toute une journée pour en trouver. Heureusement, nous sommes en vacances actuellement ; sinon, je me demande comment nous allons survivre si la situation perdurait comme nous rentrons bientôt à l’école ».

Les acteurs de la société civile, quant à eux, demandent la libéralisation du secteur hydraulique. Paulin Mulume, activiste du mouvement citoyen « Il Est Temps » demande que le secteur soit ouvert à d’autres opérateurs.

« La société REGIDESO n’a pas de concurrent et elle s’enorgueillit. Si on libéralisait ce secteur et donnait la possibilité à d’autres opérateurs économiques d’investir dans la vente et la distribution de l’eau, l’on aurait l’eau régulièrement et abondamment ».

Province à plusieurs sources hydrauliques capables de subvenir suffisamment aux besoins de la population, le Sud-Kivu est un « poisson assoiffé pourtant dans l’eau ».

Au gouvernement, les autorités sont plus ou moins formelles mais pas rassurantes. Le Ministre provincial en charge des ressources hydrauliques annonce les dispositions qu’il compte prendre.

« Si la REGIDESO n’est pas capable de gérer une partie de la ville, on sera obligé de donner le marché à d’autres partenaires qui savent bien le faire parce qu’il y a des partenaires qui nous le demandent et qui ont même des compteurs prépayés », dit Koko Cirimwami.

Conscient que la concurrence pousserait la REGIDESO à l’amélioration de la qualité de ses services, le ministre n’a pas malheureusement indiqué quand est-ce que d’autres partenaires auraient le feu vert pour embrasser le domaine.

A ce niveau, la question est de savoir ce qu’attendent les autorités pendant qu’elles sont conscientes du problème et voient les larmes quotidiennes des populations.

Dans tout cela, l’opinion estime que l’Etat a défailli à son devoir de rendre accessibles les services sociaux de base.

Par Anne-Marie Kwinja

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp