+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

RDC : « C’est Kinshasa qui bloque le projet PICAGL au Sud-Kivu » Ministre Bahaya

777views

Dans une semaine tout au plus, quatre axes vont commencer dans le cadre de la réhabilitation des routes de desserte agricole en commençant par l’axe Amsar-Birava dans le Territoire de Kabare. »

 C’est par ce mot que Marcelin Amani Bahaya, ministre de l’agriculture et élevage au Sud-Kivu, a rassuré l’opinion publique sur le début de travaux de réhabilitation de route dans le cadre du projet Picagel en province.

« Pas plus tard qu’hier, j’ai reçu un appel de l’UNOPS certifiant qu’ils venaient de recevoir 4 amoux pour 4 axe Amsar-Birava, »précise-t-il.

Au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 31 décembre 2020, au ministère provincial de l’agriculture, Marcelin Bahaya a peint à grand trait, un tableau d’éléments qui ont été à la base du retard dans le projet, notamment la centralisation du projet, la crise sanitaire liée à la covid-19 et le retard pour le démarrage du projet.

« Le projet était centralisé à outrance, donc les grandes décisions nous les attendons toujours de Kinshasa, » a-t-il déclaré.

Amani Bahaya dit reconnaitre un décalage profond dans l’exécution du projet Picagl principalement dans les infrastructures. Pour lui, la province a un taux important de production agricole, mais faute des infrastructures, ils prouvent de difficultés à évaluer la production.

« Il y a beaucoup de gaps dans le projet surtout du point de vue infrastructure, qui d’ailleurs ont un contrat de plus d’un tiers du budget total du projet, Ricolto aura des difficultés à faire de la riziculture intensive sans casier rizicole, puisque le Sud-Kivu produit quand même, mais il y n’a pas des routes de dessertes agricoles pour désengorger les grands bassins de production, » indique-t-il.

Il sied de rappeler qu’en partenariat avec l’UNOPS, dans le secteur des infrastructures routières dans le corridor Bukavu, Plaine de la Ruzizi et Plaine côtière de Baraka-Fizi-Kalemie, PICAGL devrait réhabiliter 540 km de routes des dessertes agricoles pour renforcer les chaines de valeur dans 5 ans, 4 ans après son lancement, UNOPS n’a jamais commencé la réhabilitation.

Contactez la rédaction au +243 893204777

Bernardin Matabaro

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp