+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EnvironnementPolitiqueSanté

Sud-Kivu : Des opérateurs miniers, une cible des bandits, la société civile alerte.

649views

La province du Sud-Kivu compte actuellement neuf négociants des minerais tués par des inconnus souvent armés des fusils ou des armes blanches. Cette révélation est de la société civile bureau de coordination de la société civile dans un communiqué rendu public et dont copie parvenue à la rédaction de votre média.

Selon l’esprit de ce document d’une page et signé par Adrien Zawadi, un réseau de criminels existerait en province qui file, attaque et tue les opérateurs miniers et d’autres paisibles citoyens.

« La société civile du Sud-Kivu est inquiète de l’ampleur que prend l’insécurité dans la province du Sud Kivu et dénonce une sorte de ciblage orientée contre les négociants des minerais stannifères et aurifères qui au cours de cette année connaisse des cas d’insécurités répétés. Il est à remarquer qu’il existerait en province du Sud Kivu un réseau criminel qui file, attaque, braque et tue les opérateurs miniers et d’autres paisibles citoyens », peut-on lire dans ce communiqué.

Dans ce même document, la société civile dénonce avec énergie cette insécurité grandissante contre les paisibles citoyens et demande pour ce faire à l’autorité de tout mettre en œuvre pour démanteler et anéantir ce réseau des criminels, de sanctionner les suspects.

Pour rappel, le 15 Décembre 2020, vers 9h30, Samuel Nkubinage Mwibiza a été attaqué pendant qu’il se rendait à son lieu de travail, les pneus de sa voiture ont été défoncés par balle et lui-même a été poignardé.

 Son sac qui contenait de l’argent et de l’or aurait été emporté, selon les dires du président de l’association des négociants des minerais stannifères et aurifères au sud Kivu.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp