+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Jean-Jacques Purusi Photo crédits
Politique

Sud-Kivu : Purusi ou la dernière chance de Lukwebo ?

676views

Élu 25ème gouverneur de la province du Sud-Kivu depuis l’accession de la RDC, à l’indépendance, Jean-Jacques Sadiki Purusi devient désormais le nouveau locateur du gouvernorat situé à Nyamoma dans la commune d’Ibanda. Il a été élu ce 02 Mai 2024.  D’aucun s’interroge sur les méthodes du nouveau patron de la province distinctement aux anciennes stratégies utilisaient par son prédécesseur qui ont plongé la province dans un chao. Pour plus d’un observateur le gouverneur Purusi devrait concilier les théories à la pratique en évitant les paroles démagogiques, car les défis qui l’attendent sont énormes.

Depuis les premières élections dites démocratiques en RDC, en 2006, les différents gouverneurs ayant gouverné le Sud-Kivu étaient des recommandations de leurs familles politiques. De Cibalonza  (27 février 2007-9 février 2008) à Purusi, tous ont été des tickets « dits gagnants » des plates-formes ayant la majorité au parlement. Pour bien d’acteurs sociaux « tous ont été presque au service de leurs maîtres », le dernier cas est celui de Théo Kasi Ngwabidje, « l’homme de Lukwebo d’abord puis de Tshisekedi après ».

« Tous ont fini leur mandat en cascade laissant derrière eux, une province à genoux sans routes, sans électricité, sans maisons ni parcelles de l’Etat », regrette un habitant rencontré sur avenue de la presse dans la commune d’Ibanda.

Purusi, un autre Théo Ngwabidge ?

La crainte de plusieurs est de vivre une nouvelle forme de démagogie sur les lèvres  du gouverneur qui donne plusieurs promesses oubliant qu’il a une mer à boire devant lui. Partant de ‘’l’inaction, l’incompétence et la démagogie qui caractérisait Theo Ngwabidje’’, l’annonce du règne ‘’Jean Jacques Purusi’’ serait émaillé de plusieurs promesses ce qui laisse à croire qu’il risque de suivre le pas de ses Co-paires pensent certains observateurs.

Lire :  SUD-KIVU : Théo Ngwabidje, un démagogue à la tête de la province

Un humanitaire  face à la politique

 Avec une expérience avérée dans le domaine humanitaire et qui a été ventée par ses fanatiques, la population ne souhaite pas voir un deuxième Ngwabidje pour crucifier la province.  L’élection de Jean Jacques suscite plusieurs interrogations dans la communauté. Quoi de différence entre Jean Jacques  Purusi et Théo Ngwabidje Kasi vis-à-vis de promesses fournies ? Quel espoir pour la stabilité de la province durant son mandat au vu des divergences, la  diversité ethnique et attentes ? Tous étant une fabrication de Lukwebo, Purusi va-t-il faire face à son maître ?

Un programme comme tous les autres ?

Devant la presse, le professeur Jean-Jacques Purusi a affirmé avoir un projet quinquennal basé sur six piliers majeurs qu’il va appliquer sur toute l’étendue de la province tout au long de son mandat.

 «Mon programme porte sur les infrastructures, l’égalité du genres, la protection de l’environnement, l’amélioration de l’éducation, l’urbanisme et habitants et l’amélioration de transport. Voilà les six priorités structurelles de notre projet » rassure Jean Jacques Sadiki Purusi nouveau Gouverneur de la province du Sud-Kivu.

La diversité sociale et politique 

Dans une province ayant plusieurs tribus et différents groupes éthiques, les dirigeants ont du pain sur la planche. La gouvernance de la province du Sud-Kivu est un casse-tête car nul n’a su atteindre plus de 8 ans de règnes dans la stabilité depuis des années 1966 à nos jours. La nouvelle vision du gouverneur élu est de former une cohésion fédérale représentant toutes les couches autour de lui pour bien gérer selon les attentes de la population.

«Ces tragédies doivent cesser. J’appelle à la paix, la stabilité et la tranquillité entre toutes les communautés, les tribus et tous nos leaders politiques. Nous allons vivre et travailler ensemble main dans la main. Je souhaite amener tous nos leaders ensemble, les candidats gouverneurs, les députés, les chefs coutumier, les représentants de toutes les confessions religieuses et la société civile pour que les efforts des uns et les autres nous poussent à réussir. Ça va nous permettre d’affronter les vrais défis. Avec une cohésion fédérale nous allons y arriver,» affirme Purusi.

Constitution du prochain gouvernement

Le nouveau locataire de Nyamoma compte appliquer la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unis à la quelle la RDC est signataire depuis le 16 Octobre 2000.

Le professeur Purusi affirme qu’il y aura une bonne représentativité des femmes et des personnes vivant avec handicap dans son gouvernement.

 « Les Femmes et les personnes vivant avec handicap auront un rôle clé à jouer dans notre gouvernement. L’égalité du genre sera respectée. Nous allons renforcer la représentation des femmes dans les mécanismes de prise des décisions. Comme le chef de l’Etat venait d’être proclamé champion de la masculinité positive, le Sud-Kivu sera la prochaine et première province porte-étendard de cette initiative des nations unies que nous voulons appliquer,» promet Jean-Jacques Purusi.

Selon les précisions des sources fiables, le gouverneur Purusi est un ancien militant et acteur de la société civile du Sud-Kivu dans des années 1986-1992.  Il a été maintes fois en détention à la prison centrale de Bukavu, à la BCRS et l’ANR.

Il y a presque 5 ans, il s’était d’ailleurs insurgé contre « l’idée de l’UDPS « d’organiser des cérémonies de célébration du prémier aniversaire de la prise de pouvoir par Tshisekedi.

« Six millions de dollars à depenser par le Gouvernement de la RDCongo pour célébrer le 1er anniversaire de la prise du pouvoir par Tshisekedi, avec en prime un billet de Banque aux effigies du Président Tshisekedi et de son prédécesseur. ….Espérons que c’est une fausse information, autrement, et face à la misère que vit la population ….inondations, incendies, routes impraticables, noyades, assassinats en cascade sans compter Ebola et la guerre qui se poursuit dans l’Est du Pays, des milliers d’enseignants non mécanisés et non payés, ect, un tel acte serait une très grave erreur, une provocation, une injure à un peuple en souffrance. Prof. Purusi« , avait-il écrit sur son linkedin.

Va t-il réellement améliorer les conditions de travail et de vies en milieux carcéraux comme promis dans son projet « zéro mort dans les prisons » ?

Les attentes sont nombreuses. Les habitants dans les différents territoires ont des yeux fixés sur le nouveau gouverneur et aspirent voir s’il sera qualifié comme le messie de la province ou quelqu’un qui vient bien l’enterrer.

Lire aussi: SUD-KIVU : Par terre, la province crie à ses notables qui l’enterrent

Purusi, la dernière chance de l’AFDC

L’élection de Purusi est considée comme une dernière carte pour l’AFDC, le parti cher à Bahati Lukwebo.

« Si ce parti ne se ravise pas, il peut disparaître, haï et banni au Sud-KivuK. Et s’il ne veut pas disparaître politiquement il doit aider le nouveau gouverneur à corriger les erreurs et à faire oublier l’ère de Ngwabidje », prévient un acteur de la société civile.

Pour lui, c’est une dernière occasion de repentance publique pour tout le mal que celui-ci a fait à toute la province au nom de l’Afdc qui l’avait désigné comme son gouverneur même si après il a fini dans l’UDPS.

Qui est Jean-Jacques Purusi?

Jean-Jacques Purusi Sadiki, né à Bugorhé-Lwiro, dans le territoire de kabare province du Sud-Kivu, dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC). Il est professeur d’université. Il enseigne, en RD Congo en tant que professeur invité, le droit international des droits de l’homme et le droit international humanitaire, l’intégration du genre, la gestion des conflits, les finances et administrations internationales à l’Université catholique de Bukavu (CERDHO), à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu (ISP) et Université Évangélique en Afrique (UEA, Panzi), Bukavu. Il a déjà enseigné comme professeur invité à l’Université de Bruxelles, Gand, Amsterdam, Pretoria, Nairobi, Makerere et Dar Es Salaam.

De 1994 à 2008, le professeur Purusi a servi en tant qu’expert des Nations Unies, dirigeant et dirigeant plusieurs programmes dans plusieurs missions sur le terrain et opérations de maintien de la paix, au Rwanda, au Kosovo, au Togo, au Libéria et au Soudan. Décidé à contribuer aux efforts de reconstruction post-conflit de son pays, la RD Congo, le Pr Purusi avait décidé de rentrer chez lui. D’octobre 2012 à janvier 2014, le professeur Purusi a été administrateur du programme national de protection sociale de la RDC. Depuis février 2014, il dirige l’unité de protection des civils, au sein de la Division des droits de l’homme de la mission du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine.

Amisi Musada Emérite

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp