+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Microphone radio_photo crédit tiers
Microphone radio_photo crédit tiers
DDH et Journaliste

RDC : De fortes menaces contre 11 activistes et journalistes dont 3 femmes (PPI, rapport mars)

176views

En mars 2024, l’ONGDH Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI, a documenté 12 cas de violations et abus à l’égard des défenseurs des droits humains, des journalistes et des médias en République Démocratique du Congo. De ces cas, 11 activistes dont 3 femmes sont sous menaces et contraints de vivre en clandestinité.

Quatre provinces du pays sont concernées par ces cas, renseigne PPI. Il s’agit de la province du Tanganyika où 6 journalistes du territoire de Moba sont sous menaces d’arrestation et d’assassinat. Des menaces proférées par des autorités aussi bien administratives que sécuritaires du territoire.

Leur péché est d’avoir, vers fin février, au cours d’une émission conjointe, décrié la recrudescence de l’insécurité dans ce territoire. L’appel lancé aux autorités pour assumer leurs responsabilités afin de mettre fin à cette insécurité a suffi pour que celles-ci s’en prennent à ces professionnels de médias.

Le rapport renseigne qu’il s’agit de Kapata Kapaipi Dalyos et Boniface Mutanda de Moba FM (RTM) ; Kisimba Yobu Brett de Moba FM (RTM) et correspondant de la radio Ndenga News de Kalemie ; Kasase Kikungulu Floribert de la radio communautaire de Moba (RCMO) ; Esther Katubilwa et Kashulwe Kalombe Isidore tous indépendants.

Au Sud-Kivu, l’activiste Furaha Makombe du mouvement citoyen Réveil des Indignés est poursuivie en justice pour ses opinions contre la mauvaise gestion dans cette province.

Furaha, indique ce rapport, n’a cessé d’exiger des enquêtes crédibles sur l’affaire de la dette de 9 millions de dollars américains que la province aurait contractée pendant le règne du Gouverneur Claude Nyamugabo qui la poursuit au parquet général du Sud-Kivu.

Il sied de souligner qu’au Sud-Kivu, la gestion de Nyamugabo avait toujours été remise en question et plus particulièrement cette dette de « 9 millions de dollars » suscite toujours la curiosité des activistes des droits humains. Pour eux, il faut que des comptes soient rendus !

Dans la même province, le DDH Baraka Namweru Paul vit sous menaces de mort de la part de certains jeunes du milieu. Baraka a été contraint de fouir son village après avoir dénoncé les échauffourées des jeunes Bafuliru et Barundi en conflit interethnique dans la Plaine de la Ruzizi.

En province du Maniema, deux DDH dont une femme sont menacés de mort pour avoir dénoncé des cas d’arrestations arbitraires des enfants et des cas de viol par des miliciens.

A Kinshasa, enfin, un militant de la Lucha est menacé pour avoir demandé «la vraie justice » pour l’opposant Chérubin Okende assassiné il y a quelque mois.

PPI appelle les autorités à différents niveaux de veiller au respect strict de tous les textes légaux qui promeuvent les droits des DDH, des journalistes et médias afin de garantir la liberté de la presse et celle d’expression au pays.

Pour rappel, en janvier et février 2024, PPI a respectivement documenté 25 et 46 cas de violations contre les DDH, les journalistes et les médias en RDC.

Le rapport complet de mars (de 440 Ko) est à lire en cliquant ICI.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp