+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

RDC : La nomination d’un informateur pour requalifier la majorité parlementaire.

463views

Un divorce consommé entre les deux plates formes politiques le Front Commun pour le Congo et Cap vers le Changement qui n’ont pas été à la hauteur des attentes de la population.

 Dimanche le 06 décembre 2020 à 18 heure  dans la capitale de Kinshasa siège des institutions, l’or de son adresse à la nation, Félix Tshisekedi fait une requalification de coalition en prenant la plus grande décision de nommer incessamment un informateur pour dévoiler la majorité parlementaire. Une annonce tant attendue marquant la fin des accords qui lient les des plates formes et qui plongent le pays dans une régression confirme le chef de l’Etat.

Conformément à l’article 6 de la constitution qui stipule que  ce sont les partis politique qui concourent à l’expression du suffrage et qui ont personnalité  d’exercer la politique de l’Etat, le chef de l’Etat décide de revenir à la case de départ, une nomination d’un informateur qui identifiera la nouvelle majorité parlementaire.  Un discours jugé historique par plusieurs analystes et constitutionnalistes.

 ‘’ Un chef de l’Etat qui a écouté et non seulement écouté mais a aussi compris et sent la souffrance de son peuple et a décidé de faire la volonté du peuple. Nommé un informateur pour requalifier la majorité est purement constitutionnel,’’  réaffirme le professeur Jean Mbata constitutionnaliste de son état.

L’annonce du président Félix était la plus attendue  par le peuple  sur toute l’étendu de la RDC, le chef de l’Etat à écouté toutes les couches sociales et politiques et finalement il décide de prendre le plus grand engagement pour ramener le développement de la nation et répondre aux aspirations du souverain primaire. Félix Tshisekedi après avoir écouté les uns et les autres il a pendant une demi-heure dressé une synthèse des propositions, des demandes, des désirs et recommandations de ses invités qui ont fait l’unanimité  pendant les consultations . Antoine Félix Tshilombo promet unifier tout le pays au travers l’union sacrée de la nation et satisfaire tout le monde et non répondre aux intérêts égoïstes des politiciens.  Un informateur pourra constater la majorité parlementaire  pour formuler un nouveau gouvernement réduit  en taille contrairement au gouvernement pléthorique d’une majorité fruitée.

Pour certains la nomination d’un informateur est constitutionnel à l’article 79 le président a mis la pendule à l’heure.  L’ordonnance tant promis serait jusque là attendue pour savoir qui est cet oiseau rare qui pourra conduire cet exercice démocratique dans 30 jours renouvelable une seule fois, faute de quoi il pourrait intervenir une dissolution à la quelle le chef de l’Etat a fait allusion dans sa communication.

Signalons que le chef de l’Etat est passé en revu toutes les difficultés que traverse la république et promet prendre en compte les recommandations des uns et des autres et en faire bon usage.

Au finish, le chef de l’Etat appelle tous les Congolais à la reconstruction national en leur invitant au travail dans les 4 langues. une façon de se remettre à la population vu la grande décision prise elle s’attend à la réplique de l’autre cas.

Patrick Babwine