+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, mars 2, 2021
Exif_JPEG_420
DDH et Journaliste

RDC : Des prisons et cachots mouroirs au Sud-Kivu (enquêtes)

252views

Les conditions carcérales dans les prisons centrales et les cachots de la province du Sud-Kivu sont déplorables. On observe des cas de malnutritions, des décès bref une torture pour obliger les détenus à payer de l’argent.  

Ces resultats sont les fruits d’une recherche organisée par CARITAS Bukavu à Kalehe, Kabare, Walungu ainsi que dans la prison centrale de Bukavu et de Kabare par l’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI.

Selon ces resultats, un manque criant des Officiers de la Police Judiciaire s’observe et n’ont pas une formation.

« Le constat sur terrain est alarmant. Par exemple à Kalonge sur une population estimée à plus de 22 Mille personnes ont comte 32 policiers dont un seul assermenté. A Bunyakiri on a rencontré deux chèvres gardés dans le même cachot avec les détenus. Beaucoup de cachot n’ont pas de toilette, il y a beaucoup de problèmes », fait savoir Ndenjika Boutros coordonnateur provincial de la CNDH section du Sud-Kivu.

Pour sa part, Pascal Mupenda, directeur des programmes Pays de PPI, qui a fait une étude à la prison centrale de Bukavu et Kabare, des détenus sont torturés par d’autres pour les obligés à payer de l’argent.

« La torture est un moyen d’enrichissement de certains détenus en collaboration avec certaines autorités pénitentiaires. Pour être admis à la cour centrale il faut payer 150 dollars au moins et 500 pour le quartier spécial dans la prison centrale de Bukavu, pour être à l’abri des tortures.. Plusieurs cas des maladies sont rapportés dans ces prisons dont la gales, la diarrhée, le gonflement des pieds et des gales sur les organes génitaux », précise Pascal Mupenda.

Son rapport est disponible synthèse est  ici.

L’atelier de restitution s’est tenu à l’hôtel Horizon dans la ville de Bukavu, ce Samedi 23 Janvier 2021.

Ces recherches sont cofinancées par l’Union Européenne et la Caritas Espagne.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net