+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : 2 bourgmestres incapables de réhabiliter un  petit pont

428views

Unis dans une autonomie totale, les jeunes de l’Avenue de la Poste 1er, Quartier Ndendere dans la commune d’Ibanda, ville de Bukavu au Sud-Kivu, réalisent la construction d’un pont en fer sur le grand collecteur Gauwa.  C’est grâce aux contributions  des habitants et des passants. Elles varient entre 10 et 5 Dollars Américains des habitants et 200 Franc Congolais par passager. Grace à cette stratégie ces jeunes volontaires ont collectés une somme de 4 800 USD. Ce pont relie la commune d’Ibanda à celle de Kadutu non loin du marché Feu rouge et la SNCC.   

Sur  ce lieu qui sert de raccourci et d’accès aux deux communes dont Ibanda et Katudu, le pont est inexistant depuis le 9 Décembre 2019.

Ce sont des jeunes dits “enfants de rue” qui transportaient les passagers au dos avant de traverser moyennant 500 Franc Congolais.

Suite à ce calvaire, les jeunes de l’avenue se sont réunis pour écrire et demander l’implication des autorités provinciales et urbaines sans succès.

Ils disent avoir refusé la contribution du bourgmestre de la commune d’Ibanda qui a voulu donner 2 sacs de ciment avant la déception de celui de Kadutu qui a clairement dit qu’il n’a rien.

Le maire de la ville lui, a brillé par le silence.

Après ces va-et -vient, les jeunes de l’avenue de la Poste I ont décidé de prendre le taureau par le cou.

‘’Nous sommes étonnés par nos autorités. Malgré le danger que ce pont présentait, elles ont été silencieuses. Pourtant le pont endommagé a été construit par le budget participatif de la commune d’Ibanda. Nous avons jugé de nous prendre en charge sans plus compter sur l’appui de ces autorités.  Parmi nous, il y a des Ingénieurs dans différents domaines de construction et qui ont apportés chacun sa contribution », nous précise un jeune membre du comité rencontré à ce pont désormais peint en rouge.

Le bourgmestre de la commune d’Ibanda, Namegabe Ndaitunda Evariste reconnait avoir reçu la délégation de jeunes de cette avenue. Pour lui, c’est depuis 9 mois que sa commune n’a pas reçue la rétrocession.

‘’Je reconnais qu’ils sont venus nous informer de ce besoin quand on avait deux grands projets de construction des ponts dans la commune. D’ailleurs, nous ne recevons plus de rétrocession il y a 9 mois. Par quelle magie nous allons répondre à ces besoins urgentes et essentiels de la population ? Il n’y a plus même des taxes d’intérêt commun,’’ regrette Namegabe Ndaitunda Evariste

Ce pont sera inauguré le samedi 02 Mai.

Amisi Musada Emérite

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp