+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKUVU : 2 mois après son investiture, Bengehya ne rassure pas encore ses administrés.

383views

2 mois et demi depuis son investiture à la tête de la  commune, le Bourgmestre de Bagira Patience Bengehya n’a pas jusque là rencontré les attentes de ses administrés, se plaignent t-ils. Certains habitants l’accusent de la mauvaise gestion de bien de la commune et le non respect des textes légaux. Alors que les agents de la commune enregistrent plusieurs mois d’impayés, le bourgmestre est accusé d’avoir augmenté plus de 8 personnes dans sa suite, propos que l’incriminé rejette en bloc.  Le démentiellement des maisons qui fabriquent et vendent les produits fortement alcoolisés poserait jusque là trop de problème pourtant c’était parmi ses projets prioritaires. Rencontré à son bureau, le bourgmestre de Bagira l’une des communes de la ville de Bukavu en RDC, rejette toutes les allégations portées contre lui. L’autorité communale rassure qu’il est conscient des multiples défis à relever et qu’il serait entrain de faire le nécessaire.

Pour Bengehya, la santé de la commune va de mieux en mieux si pas encore totalement mais le nécessaire serait en train d’être réalisé. L’idée que certains habitants ne partage pas et disent tenir leur bourgmestre à l’œil, car jusque là le pari qu’il aurait fait rêver au peuple n’est pas visible.

’La prévision budgétaire de la province reconnait que les boutiquiers doivent payer 50$, mais le bourgmestre les a réunis et leur a fait payé 20 dollars Américain qu’il a personnellement récolté. C’est vraiment un manque à gagner pour la commune. La question que nous nous posons est de savoir où va cette argent ? Nous pensons que nous risquons de retomber toujours dans la même mauvaise gestion de la même manière que les autorités précédentes. Nous regrettons devoir que notre chef à oublié toutes les promesses qu’il nous a faites. Ses priorités étaient boucher les trous qui favorisaient les évasions fiscales, démolir les maisons de vente de boissons très alcoolisées, restaurer l’autorité de l’Etat à Bagira. Mais aussi améliorer les conditions des vies des agents communaux,’’  rappelle cet habitant et observateur proche de la commune de Bagira qui aurait requis l’anonymat.

Interrogé le Bourgmestre, pense que les gens mal intentionnés se trompe de la personne et de l’époque aussi en le qualifiant de tous ses maux. Il appelle tout le monde à abandonner les comportements du genre polémiques et donner la chance à la reconstruction de leur entité.

Pour l’autorité communale, vaut mieux un tiens que deux tu l’auras.

‘’J’ai trouvé une prévision qui maintenait 50 $ par boutique taxe EAD et ce 50$ n’était jamais arrivé à la caisse du trésor public. Mois j’ai trouvé une commune qui faisait un encaissement de un million à 3 millions mensuel ce qui est pour moi inadmissible. Le premier mois je suis parvenu à réaliser 12 millions ce qui est encore rien. J’ai rabattu puisque les gens n’avaient pas la culture de payer sous prétexte que l’argent n’arrivait pas dans la caisse de l’Etat. Nous sommes dans la phase de la campagne de sensibilisation fiscale et nous leur avons accordé ce bonus suite à cette période de la Covid-19. Après tout pourra redevenir normal. Moi je ne perçois jamais l’argent tous se passe à la caisse de la commune,’’ rassure Patience Bengehya nouveau locataire de la commune de Bagira.

Pour Bengehya le nécessaire est en train d’être fait pour juguler l’insécurité et restaurer l’autorité de l’Etat, et repondre au social des agents de la commune. Il rassure à tous que le démentiellement et démolition des maisons qui vendent des boissons fortement alcoolisées auraient déjà commencés.

commune de Bagira modernisé
commune de Bagira modernisée

Rome n’étant pas construite en un seul jour, le bourgmestre recommande à tous le fils et filles de Bagira de développer un esprit d’amour et d’unité pour faire avancer les choses.

Patrick Babwine

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp