+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitiqueSanté

COVID-19 : Des prisons congolaises à haut risque de contamination

532views

A quelques heures de l’annonce du chef de l’Etat RDCongolais sur les mesures à prendre pour limiter la propagation du corona virus, certains analystes craignent le pire dans des prisons de la RDC déjà surpeuplées et très sales. Avec plus de 9 Mille pensionnaires à la prison de Makala (Janvier 2020) et environ 1500 dans la prison centrale de Bukavu, pour ne citer que ces deux, cette pandémie risque de faire du ravage dans ces maisons carcérales.

Selon un constat de deboutrdc, à la prison centrale de Bukavu, de Kabare et celle de Kalehe, aucun dispositif de   lutte contre cette maladie n’est disponible.

Une situation qui rend vulnérable ces maisons de détentions dont les pensionnaires sont déjà fragilisés par le manque de nourriture et des maladies de toute sorte.

Contacté un proche du ministre  provincial de la justice et droits humains  au Sud-Kivu, nous précise que des mesures seront prises incessamment pour protéger les prisonniers.

Pour certains acteurs de la société civile, il faudrait multiplier les aménagements de peines, anticiper les libérations de personnes en fin de peine, suspendre les peines pour raison médicale des personnes les plus vulnérables.

« Des dispositions exceptionnelles pourraient par ailleurs être prises : augmentation des réductions de peine, examen des demandes de libération sous contrainte, loi d’amnistie, etc », martèlent-ils.

Face à cette pandémie, le président de la république démocratique du Congo a pris certaines mesures mais a oublié les maisons carcérales.

Selon lui, il est interdit le groupement de plus de 20 personnes, des cultes doivent être suspendus pour une période de quatre semaines.

« S’agissant des rassemblements, il est interdit tous rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial. La fermeture des écoles, des universités, des instituts supérieurs officiels et privés sur l’ensemble du territoire national à dater de ce jeudi 19 mars 2020 pour une durée de 4 semaines. A ceci s’ajoute la suspendre de tous les cultes pour une période de 4 semaines à compter de ce jeudi 19 mars 2020 », peut-on lire dans le message du président de la république.

Le président de la République suspend également les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportif jusqu’à nouvel ordre.

« L’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants est interdite ».

Thérèse A.

 

 

 

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp