+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

RDC : République du Kivu, un projet dénué de sens et qui ne rencontre ni les intérêts  ni les aspirations de la population (Mukwege)

342views

« Je tiens tout d’abord à exprimer ma désapprobation face à  ces agissements qui relèvent de l’usage du faux et de la diffamation, passibles de poursuites judiciaires, » c’est par ce mot que le prix Nobel de la paix 2018, Dr Dénis Mukwege a exprimé son mécontentement et condamne les instigateurs de la République dit du Kivu pour avoir illégalement inscrit son nom sur ladite liste de membres du soi-disant gouvernement. Il décourage cette initiative, selon lui, dépourvue de sens et tendant à user des intérêts du peuple congolais.
Dénis Mukwege appelle la population Congolaise, plus particulièrement celle du Sud-Kivu, à s’unir en un seul homme pour barrer la route à ces ennemis du pays qui cherchent à fragiliser le peuple pour mieux piller ses ressources.

« Je tiens à attirer l’attention de notre population sur le piège que cache ce fallacieux  projet d’indépendance du Kivu. Objectivement, c’est une énième tentative de déstabilisation et de démembrement de notre pays. Ses auteurs seraient les mêmes traitres qui, depuis 25 ans, en complicité avec des forces étrangères, imposent à nos populations des guerres et des souffrances insupportables. Leur but est de nous voir divisés et affaiblis pour mieux piller nos ressources naturelles et asservir notre population, » déclare Dr Dénis Mukwege.

Et d’ajouter, le Prix Nobel 2018 fait savoir que ces initiateurs de ce projet de la balkanisation du pays sont à la base du blocage du rapport de Mapping qui concerne les crimes qui a eu lieu sur le sol congolais et dans lesquels plusieurs citoyens ont perdus la vie. Il rappelle que ces tragédies ne peuvent être ni oubliés, ni rester impunis.

« Ce sont les mêmes qui, depuis dix ans, bloquent le « Rapport Mapping » des Nations Unies qui a répertorié 617 crimes graves commis en RD Congo entre 1993 et 2003 ; le décompte macabre continue malheureusement jusqu’à ce jour. Certains peuvent être considérés comme constitutifs  de génocide et nous rappelons que ces crimes les plus graves sont imprescriptibles. Rappelons que des femmes ont été enterrées vivantes, tout simplement puisqu’elles étaient Congolaises ; des croyants calcinés dans des églises, des malades assassinés sur leur lit d’hôpital, des populations de villages entiers massacrées, des femmes et des hommes violés. » Renseigne notre source

Notre source s’indigne du silence observé au Gouvernement congolais, à l’Union Africaine et à la communauté internationale par rapport à Ces crimes de guerre et crimes contre l’humanité, pourtant selon elle, la liste des auteurs présumés a même été expurgée du « Rapport Mapping » à la demande et sous la pression de certains Etats impliqués dans les guerres qui continuent d’endeuiller la RDC.

Mukwege lance un appel à la population d’être vigilant et patriotique. Il appelle le Gouvernement national et provincial à mener urgemment des investigations pour  identifier et mettre hors d’état de nuire ces ennemis de notre Nation. Aux leaders de la Province du Sud-Kivu, les forces vives de la société civile et les médias patriotiques à exprimer leur indignation et leur rejet du dit complot.

Pour rappel, dans la matinée du mercredi, 01 juillet 2020, des drapeaux sur lesquels on pouvait lire ‘‘ République du Kivu,’’ flottaient dans certains coins de la ville de Bukavu.

Bernardin Matabaro