+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
PolitiqueSanté

RDC : Tout est mis en place pour en découdre avec la justice et exiger la libération de Kamerhe (leaders du Sud-Kivu)

405views

  Une série des marches de soutien à Vital Kamerhe président de l’Union pour la Nation Congolaise UNC s’organise sur l’étendue de la RDC pour exiger sa libération. La ville de Bukavu fief électoral de Kamerhe  a organisé  le 18 juin 2020 une manifestation, qui du reste va être réprimée par les agents de l’ordre. Walungu son territoire d’origine à bravé toutes les mesures barrières contre covid-19 en organisant une manifestation conduit  par la Mwamikazi Makamba M’Lusiku sur la ligne de défense et d’autres notables. les militants et sympathisants, Venus de par tout et ont jonchés la rue du territoire tous déterminés à accompagner leur fils. Nous confirme un confrère d’un média local. Sur la même la lancée le territoire de Kabare, avec ses deux chefferies confondues se range en ordre utile ce vendre 19-06-2020.

Dans leur mémorandum adressé au Président de la République, la population de la chefferie de Kabare dénonce fermement et refuse l’injustice, une exclusion, une menace et une ségrégation ethnique sélective montée et conspirée dont sont victime les leaders du Sud-Kivu notemment Vital Kamerhe.ces derniers clarifie que Félix est un président de toute la République et non un père une tribu.

 ‘’En effet depuis le début de l’année 2019 un complot savamment dans la sphère politique menaçant de faire disparaitre malicieusement nos leaders politique en les écartant intelligemment et progressivement dans l’espace politique et dans la gestion politique de notre pays la République démocratique du Congo,’’ peut on lire dans ce mémorandum

Ces derniers dans leur déclaration regrettent le fait que les haut-cadre qu’a eu l’Est, tous sont stigmatisés par la mauvaise politique de diabolisation.

« Un vice-président de la République en la personne d’Azarias Ruberwa Manywa actuellement simple ministre et sur son dos plusieurs griefs étant celui qui tue les membres de la présidence. Mbusa Nyamwisi actuellement sans fonction, Matata Mponyo : ancien premier ministre et actuellement sans fonction, pourtant il a bien géré le gouvernement en stabilisant l’économie nationale et surtout le taux de change.  L’honorable Bahati Lukwebo un président national d’un pari politique dénommé AFDC-A, un parti accepté sur toute l’étendue de la République et ayant des représentants à l’étranger…l’honorable Norbert Basengezi Kantitima deux-fois vice président de la CENI, lui qui proclame le président élus actuellement sans fonction, Bulambo Kilosho sans fonction, Néhémie Mwilanya ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila  » peut on lire dans le même mémorandum.

Contacté, certains leaders dans le territoire de Kabare se disent tous derrière Kamerhe car ils rassurent que Kamerhe s’est fait enrôler dans leur territoire et a beaucoup servi leur milieu en leur dotant des ministres et la suite.

« Nous allons déposer le mémo au territoire de Kabare où nous sollicitons la vérité de la justice. Kamerhe notre fils arrêté et sur son dos on aurait dit qu’il y a des indices qui montrent sans culpabilité. Tout au long du procès nous n’avons pas vu la où il trempe dans la malversation financière, détournement et blanchissement des Capitaux. Nous sommes tous mobilisés pour accompagner notre fils enrôlé en Mbobero et qui a beaucoup servi Kabaré. Cet emprisonnement est vu par tout Kabarwa comme un acharnement politique et exclusion pour qu’il ne postule pas au mandat prochain,’’

Patrick Babwine  

 

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp