+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
PolitiqueSanté

SUD-KIVU : Covid-19, Mukwege tourne le dos à la commission de riposte

15980views

Mukwege se retrouvant dans l’ombre de Théo Ngwabidje vu son rang et son estime au niveau internationale, n’avait qu’un seul choix que  démissionner  de son poste de coordinateur de la riposte à covid-19, pensent plusieurs observateurs Bukaviens.  Ces derniers reprochent au gouverneur Théo Ngwabidje un certain nombre d’erreurs et qui auraient poussé à la démission du docteur Dénis Mukwege à son poste de coordination de la riposte comme acteur figurant :

  1. Ngwabidje nomme Mukwege sans un accord préalable de ce dernier,
  2. Ngwabidje exploite politiquement la célébrité du Nobel, il se transforme en spécialiste du covid-19 oubliant les attributions allouées aux uns et aux autres.
  3. Plusieurs sorties médiatiques sans implication du médecin responsable de la riposte (Mukwege le plus grand absent dans la gestion)
  4. Prise de décision hâtive et non concertée entre équipe.

De tous les sondages effectués par votre journal deboutrdc.net, plusieurs congolais du Sud-Kivu pensent que la province souffre d’un combat de leadership entre le prix Nobel et le gouverneur de la province. A ce point personne ne veut être géré par l’autre.

Un bras de fer totalement observé, un malentendu qui depuis longtemps avait érigé domicile dans la province et a suscité un esprit de méfiance.  L’esprit glouton de l’autorité provinciale qui ne veut rien lâcher pourrait plonger la province dans une catastrophe sanitaire craignent la population.

« Etant donné que le Nobel a une très grande responsabilité nationale et internationale, lui conférer la responsabilité à la direction de service de riposte cela valait la peine. C’était l’unique personne qui devrait coordonner cette commission, mais malheureusement on a comme impression qu’il s’est vu main liée au point qu’il ne s’est pas retrouvé gérer les choses comme il l’attendait, » intervient un analyste indépendant.

Pour plusieurs observateurs, c’est la frustration qui aurait poussé le prix Nobel à ne pas se salir en forçant son apparition dans la gestion de l’argent alloué à la riposte.

« Localement nous constatons que c’est le gouverneur qui prend en charge tout le reste. S’il aurait démissionné ça aurait été une manière de se crédibiliser sur le plan international d’autant plus qu’il n’a pas fait exactement ce qu’il avait à faire comme président de cette commission. Pour le paraphraser, s’il a démissionné c’est parce que je pense, que le gouverneur prenait en charge la coordination de tout ce qui est lié à coronavirus. Il se dit peut être à quoi bon de rester dans la chose que je ne gère pas, » s’inquiété un habitant.

La plus part de gens pensent que c’est un conflit de leadership lié aux intérêts. D’un côté comment un gouverneur peut faire face à un prix Nobel par exemple et le contraire peut être vrai d’une autre côté le gouverneur pense aussi que c’est lui le répondant numéro un de la province et il administre tout le monde.

Le gouvernement provincial prend acte de la démission du Dr Mukwege et promet de s’en sortir pour la prise en charge de la pandémie à coronavirus.

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net