+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EnvironnementPolitique

SUD-KIVU : L’absence de l’autorité de l’Etat, début du sous développement (leaders de Cimpunda)

600views

L’investissement dans le social de la population demeure le cadet de soucis pour les autorités provinciales, urbaines et communales en province du Sud-Kivu.

Les habitants du quartier Cimpunda dans la commune de Kadutu l’une de cité de la ville de Bukavu regrettent le silence coupable et complice des autorités suite à la dégradation plus avancée du tronçon routier ONL Genda.  La partie nommée Yesu Yesu les usagers de ce coin de la ville qui voient les infrastructures s’user aux vus et aux regards des dirigeants impuissants. Un SOS est une fois de plus lancé pour prévenir le danger à la tombée de la pluie du mois septembre.

Les politiciens sont accusés d’être à la base du sous développement du quartier Cimpunda et contribuent au recul que connait ce milieu. Les travaux communautaires sont régulièrement entrepris sur ce tronçon routier mais demeurent insuffisant et inefficace pour une route déjà dégradée elle nécessite l’implication des autorités. La nouvelle équipe de cadres de base soutenue par celle sortante essayent de tout faire pour rendre cette route praticable et demande l’implication des dirigeants.

‘’ Nous sommes partis voir le bourgmestre de la commune avec le nouveau chef du quartier pour qu’il nous aide avec même les tarîtes à rembler sur cet endroit. Heureusement le notable Cokola Katintima se porter volontaire et nous a aidé avec son véhicule et le carburant ainsi que la paroisse de Cimpunda aussi nous a fait aussi du carburant. Nous avons manqué maintenant le soutien des autorités, urbaine et communales voir provinciale pour pouvoir arrosé cet endroit. Le travail que nous avons entrepris par l’entremise de l’honorable Katintima commence à se dégrader parce que nous avons manqué de l’eau pour arroger,’’ se plaint Mulegwa ancien chef du quartier de Cimpunda.

Les enfants des cimpunda regrettent l’absence observée de l’autorité de l’Etat pour faire avancer les activités communautaires. Ces derniers confirment être partis voir le bourgmestre pour lui demander sa contribution mais hélas! Ce dernier manifeste une mauvaise volonté et incapable de contribuer une petite somme pour encourage les bonnes initiatives.

‘’Nous sommes partis demander 20$ au bourgmestre pour acheter du carburant, mais  hélas ! Incapable et il a été le premier à s’approprier l’œuvre en mobilisant les médias.  Cette œuvre n’appartient pas aux autorités de cette province mais plutôt seuls les chrétiens de cimpunda ont contribué avec l’appui de l’honorable Cokola pour rendre praticable cette route,’’ rassure notre source.

Les conducteurs qui empruntent ce tronçon craignent pour la destruction de leurs engins et se préparent à la désobéissance de paiement de certaines taxes dites taxes voiries.

Il est de notre devoir de réclamer la réparation de cette route, car le jour où un véhicule commettra un accident à cet endroit yesu yesu, nous tiendrons à responsable les autorités. Nous payons des taxes en contre parti l’on devrait nous rendre pareil. Cette province n’a pas de la chance, puisqu’elle est gouvernée par les mercenaires et non les patriotes nationalistes. Il se remarque une absence de l’autorité de l’Etat, gouverneur et des élus absents sur terrain, pas de maire, pas des bourgmestres. La population est abandonnée à son triste sort, » déplore un conducteur de transport en commun.

Une caisse de fond du quartier serait initiée par la nouvelle équipe de cadre de base pour suppléer à la défaillance de dirigeants communaux, urbains et provinciaux.  Avec l’accompagnement de l’ancienne équipe, des contributions sont entrain d’être collectées pour faire avancer Cimpunda.

Hortense Zabona

 

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp