+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

Sud-Kivu : Des militaires rançonnent des passants à Kabare (témoignage)

299views

La liberté d’aller et de revenir sur toute l’entendue du pays est entrain de se rétrécir pour les habitants du Territoire de Kabare au Sud-Kivu. A chaque barrière, le passant est obligé de payer une somme de 200FC soit 0,12 dollars américains. Une situation qui révolte les habitants de ce territoire.  Ces derniers demandent que ces barrières soient supprimées.

« Actuellement ça ne va pas à Kabare, je viens de la ferme de Mulumemunene, en arrivant à l’endroit appelé Biranga il y a une barrière, chez Kashinja et chez Kagamba nous avons rencontré une barrière. Il y a aussi une à  Kabona et Bitara. A Ihembe dans la chefferie de Ninja nous avons une autre. Sur la route Kajeje jusqu’à Kalonge il y a des barrières à Rudesi, Cilerhi, Karhashomwa, a Ivumbiro et à Mahema dans la chefferie de Kalonge. Nous fustigeons cette façon de faire de nos militaires », se plaint Byumanine Cuma notable du territoire de Kabare.

Cuma regrette de voir que les habitants de Kabare sont devenus des étrangers dans leur propre pays. Pour lui c’est inadmissible qu’un passant qui va à son champ soit obligé de payer de l’argent.

« Sur chaque barrière on fait payer 200FC par tête sans citer les colis ou peut être si vous avez une chèvre ou vache, la tarification change. Que les autorités politico-militaires interviennent le plus vite que possible pour permettre à cette population de se déplacer par tout sans être inquiéter », recommande Byumanine Cuma.

Nous avons tenté d’entrer en contact avec le porte-parole de l’armée sans succès.

Patrick Babwine