+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
PolitiqueSanté

SUD-KIVU : Plus de 200 cas de choléra identifiés (DPS)

437views

La succession des épidémies dans la province du Sud-Kivu inquiète la population, alors que tout le monde est encore sous la psychose du covid-19.

Des cas se multiplient ces jours dans la province, au point que les hôpitaux se retrouvent débordés. La question qui inquiète demeure celle de savoir comment il y aurait une propagation rapide de cette épidémie dite de mains sales, pendant que les mesures hygiéniques sont des rigueurs à cause de la présence du Covid-19 ?

En réponse à cette question la division provinciale de la santé DPS incrimine les boissons souillées que seraient en train de consommer la population, mais également la consommation de nourriture sans normes hygiéniques.

Presque toute la province du Sud-Kivu est touchée par cette épidémie qui n’est pas à sa première parution. Depuis le début du mois d’Avril jusque mis Mai 2020, soit la semaine 17 et 18, plus  de 126 cas  et 102 cas  sont respectivement enregistré dans différentes zones de santé dans la province du Sud Kivu, alors que toute l’attention des dirigeants serait fixée vers le coronavirus.

Différentes zones de santés apparaissent sur le tableau épidémiologique entre autre, la zone de santé de Fizi qui est en tête avec 28 cas en semaine 18, Nundu, Uvira Idjwi, Minova, Bagira, Kalehe, Katana, Kabare, Kadutu , Nyangezi, et Ibanda, sont des zone de santé le plus touchées.

‘’ Les facteurs incriminés ce sont les boissons souillées dues aux destructions des points d’eaux, aux pollutions d’eaux et des ouvertures de toilettes. Nous recommandons les traitements d’eaux par les responsables de la société REGIDESO. Mais aussi chaque ménage en ce qui le concerne doit s’engager,’’ recommande Claude Bahizire chargé de la communication de la DPS.

Notre source lance un appel à la population de la province de respecter les mesures d’hygiène, de bien cuire les aliments et les consommer à chaud.

’Nous conseillons à ceux-là qui vendent des produits alimentaires  de ne pas les laisser à l’air libre. D’avoir des toilettes hygiéniques, lavage correcte de mains avec savons ou de la cendre.  Vu la gravité de  cette maladie, nous recommandons à la population de se rendre le plus vite à l’hôpital lorsqu’elle remarque le cas de la diarrhée aiguë’’, conseille Claude Bahizire.

Signalons que le centre de traitement de choléra CTC/ Bukavu a enregistré 10  cas et un décès  la semaine 17 et celle du 18 ils en sont à 28 cas.

Patrick Babwine

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp