+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

SUD-KIVU : Marche de soutien à Kamerhe, l’AFDC-A apporte sa pierre

353views

Les militants et sympathisants du parti politique Union pour la Nation Congolaise UNC, ont manifesté ce Vendredi 7 Août 2020, dans les rues de la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Ces derniers réclament un procès équitable au second degré pour leur leader Vital Kamerhe. L’AFDC et Allié parti cher à Modeste Bahati Lukwebo, présent à cette manifestation, dit se ranger derrière l’UNC pour réclamer une justice équitable pour le directeur de cabinet du chef de l’Etat.

La manifestation a eu comme itinéraire, la Place Mulamba jusqu’au gouvernorat de province du Sud-Kivu à Labotte en commune d’Ibanda où un mémorandum adressé au chef de l’Etat a été lu devant le gouverneur de province ad intérim Marc Malago.

Pour l’UNC, Kamerhe ne mérite pas la prison. Ces manifestants promettent de se rendre dans les rues jusqu’à ce que leur leader soit libéré. Ils réclament une justice équitable au directeur de cabinet du chef de l’Etat.

« …Vital Kamerhe votre directeur de cabinet ne mérite pas ce qui lui est arrivé. La population du Sud-Kivu qui n’est pas convaincue par la décision du premier juge crie justice et vous dit qu’elle sera dans les rues jusqu’à ce que Vital Kamerhe soit libéré. Comment ne pas regretter, encore qu’un directeur de cabinet qui n’intervient nullement dans la chaîne de dépenses de l’Etat se retrouve devant la barre pendant que ceux qui sont sensés répondre à des telles préoccupations, prennent calmement leur champagne, … » peut-on lire dans ce mémo.

Aristide Barhagenga Cirimwami, l’un de communicateurs de l’AFDC et Allié de Bahati Lukwebo, renseigne que leur présence à cette manifestation avait comme objectif de réclamer aussi une justice équitable pour Vital Kamerhe. Selon lui, L’AFDC-A prône un Etat de droit et ils ne savent pas qui suivra après Kamerhe.

« Nous nous sommes rangés derrière l’UNC, au milieu de la population du Sud-Kivu parce qu’on prône un Etat de droit, une justice équitable pour tout le monde. Depuis que nous avons suivi le procès de 100 jours, on a rien vu de palpable qui puisse culpabiliser Vital Kamerhe. C’est ainsi que nous nous sommes dit, aujourd’hui c’est Vital Kamerhe, on ne sait pas demain c’est qui, » renseigne notre source.

Notons que le procès en appel de Vital Kamerhe prévu pour ce vendredi 7 Août 2020, a été une fois de plus reporté pour deux semaines, donc le 21 août 2020. Le motif serait la nécessité de régularisation de la saisine.

Bernardin Matabaro