+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, mars 2, 2021
Politique

Kabare : La réhabilitation du tronçon routier Amsar-Katana, une poudre aux yeux (société civile)

119views

Le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Amsar-Katana dans le territoire de   Kabare a eu lieu Mardi 19 Janvier 2021.  La méthode qui sera utilisée ne rassure pas et le coût des travaux n’a pas été relevé. Pour certains participants, réhabiliter cette route par des houes, bêches et machettes, c’est une aventure. Des actions citoyennes sont en gestation pour exiger la construction de cette route selon les normes et les montants prévus.  Ces travaux vont durés  quatre mois selon un proche du ministre de l’agriculture.

Selon le député provincial Jérémie Basimane, élu du territoire de Kabare qui a participé au lancement, il se réserve de tout commentaire. Pour lui une fois les travaux terminés, il pourra alors se prononcer. Il regrette tout de même de voir que sur le 59 Km prévus, seuls 29 seront réhabilités.

« Nous attendons la fin des travaux pour qu’on donne un commentaire. Nous étions là. La méthode dite IMO qu’ils vont utiliser ne rassure pas. On regrette aussi de voir que le coût n’a pas été relevé. Comment pour un financement de la banque Mondiale ont peu réhabiliter une route avec des houes et des bêches », s’interroge Jérémie Basimane.

Pour la société civile le lancement sur cette route est une poudre aux yeux.

« Demain nous aurons une réunion à la société civile avec les bénéficiaires de cette route. On va militer pour que ce projet soit fermé et que les détourneurs soient arrêtés », précise Jackson Kalimba président urbain de la société civile.

Pour sa part, l’Administrateur du territoire de Kabare Thadée Miderho salut le début des travaux. Pour lui cette route va permettre aux habitants de Kabare littoral d’éviter de prendre des embarcations de fortune pour atteindre Bukavu via le lac.

Voulant savoir le cout et la durée des travaux auprès du ministre provincial de l’agriculture qui chapeaute le projet PICAGL il n’a pas pris notre téléphone.

Contacté sur le même sujet, Monsieur Bob, chargé de communication de PICAGEL nous a affirmé ne pas connaitre grand-chose sur ce projet sans plus des précisions.

Nous apprenons que trois associations seront recrutées pour mener les travaux sur cette route délabrées. Les bêches, pioches et houes sauront-elles remettre cette route à l’état après plusieurs années d’impraticabilités ?

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net