+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, février 28, 2021
DDH et JournalistePolitiqueSanté

SUD-KIVU : les Signaux sont au rouge, entretien avec Cosmos Bishisha Ministre provincial de la santé

178views

Tout en encourageant la démarche du bureau de la coordination de la société, le ministre de la santé et des affaires humanitaires a réagi aux griefs reprochés à son ministre au travers une correspondance de la société Civile. Dans un entretien exclusif accordé à la rédaction DéboutRDC, Cosmos Bishisha invite la population à faire confiance à leurs autorités car surtout dans la gestion de la pandémie en province.

DeboutRDC : la société civile s’interroge sur ce qu’est devenue la caisse de solidarité initiée dans la province lors de la première vague du coronavirus. Combien de gens avaient souscrit ? À quelle hauteur ? Et combien ces fonds ont été utilisés ?

Consmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : Merci cher journaliste, il est vrai que la province du Sud-Kivu a initié une caisse de solidarité dans l’objectif de mobiliser les ressources pour lutter contre la pandémie à coronavirus dans la province du Sud-KivuEffectivement au nom de la solidarité on a pensé que cela allait toucher les cœurs des compatriotes Sud-kivutiens, pour que la plupart des hommes souscrivent dans l’intérêt général à tous.

DeboutRDC : Ne pensez-vous pas  que votre gestion est opaque, car vous ne donnez pas de la lumière sur le mouvement de ces comptes ? La société civile dit n’être pas impliquée dans la gestion de ce fond pourtant il le fallait.

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : la gestion de ce compte est transparente et je mets quiconque au défis croirait qu’il a mis son 1 dollars dans le compte de la solidarité et qu’il n’est pas retracé. J’ai présenté les entrées et les sorties effectuées dans cette caisse à la représentation provinciale et aux médias. Mais je vais revenir une fois de plus, dans le compte en Franc Congolais, le premier contribuable qui a donné l’élan de la solidarité c’était son Excellence Monsieur le gouverneur Théo Ngwabidje qui a mis 17 millions de franc Congolais dans le compte. Nous avons reçu la contribution de l’honorable Mudekereza qui a mis 1750 000FC, on a reçu 150000 000FC issues des amandes provenant de Kamituga lors de Confinement. Ce compte au total a reçu 18900 000FC rien n’a été retiré de ce compte excepté les retraits bancaires dont le relevé prouve que la banque a soutiré 189921FC.

Au-delà du compte en franc congolais, la caisse de solidarité en dollars aurait perçu une somme de 16 000$ dont 9807$ décaissée et 6134 disponibles. Précision du ministre provincial de la santé et affaires humanitaires.

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : le compte en dollars à au moins une dizaine de contribuables dont Honorable Norbert à hauteur de 5000$, Madame Naburhe Nankafu 500$, Maison Célestine 300$, GAC 500$, Alain Rubuye 2000, maison Ami Congo2000$, Centre Olame 200$, Prémidis 500$, Pharmakina 5000.

DeboutRDC : un flou serait entretenu sur le probable montant que la province débloque pour la location de la maison de Bwindi. Pourquoi vous ne souhaitez pas communiquer sur le montant que vous déboursez pour ladite maison.

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : Nous apprécions et encourageons la lutte citoyenne de la société civile, mais je regrette qu’elle se soit basée sur des rumeurs. Il devrait venir nous voir et nous leur donnerons les éléments nécessaires. Le bâtiment de Bwindi était pris en location 6 mois durant dans le partenaire coopération suisse avec DPS.

DeboutRDC : Il vous est reproché dans ce document de faire travailler les agents pendant la première vague sans le payer. Quelle en était la cause monsieur le ministre ?

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : Notre philosophie était d’utiliser les agents régulièrement payés par l’Etat. La tâche qu’ils rendaient revenait dans leur Job description. Nous attendions avoir l’aide de nos partenaires et du gouvernement pour leur allouer des primes, mais jusque-là rien n’est disponible.

DeboutRDC : la société civile pense que la gestion de Covid-19 en province est un réel questionnement sur l’efficacité et l’efficience des mesures imposées. Qu’en pensez-vous ?

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : De prime abord, je ne souhaite pas le terme mesures imposées. L’Etat a la charge de protéger la population, certaines mesures impopulaires sembleront- elles ont été prises dans l’unique objectif de protéger la population dans cette période exceptionnelle de Covid19. Si nous regardons comment le monde est en train de trembler à cause de Covid-19, il y a lieu de croire que les mesures prises n’étaient pas mauvaises.

DeboutRDC : la province du Sud-Kivu est-elle réellement touchée au point de mettre en péril l’éducation des enfants ?

Cosmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : quand vous dites que si la province est réellement touchée, mais voulez-vous que je le dise en quel mot ? La province est touchée, car chaque jour nous enregistrons des cas confirmés de la covid-19. Pas plus tard qu’ hier nous avons enregistré 4 cas confirmés. Nous suivons les plaintes des uns et des autres on verra s’il y a lieu de relaxer les mesures ou soit les renforcer si possible.

DeboutRDC : combien de cas à covid19 confirmés pendant cette deuxième vague ?

Consmos Bishisha Ministre provincial de la Santé : L’évaluation de l’INRB nous a partagé la cartographie de la Covid-19 en RDC. Vous allez voir toutes les provinces qui sont en rouge sont celles touchées par la Covid-19 y compris la nôtre et qui ont eu à notifier des nouveaux pendant cette deuxième vague.  Le cumul est de 471 cas confirmé dans la province du Sud-Kivu depuis le début de la pandémie. 70 cas confirmés depuis la deuxième vague.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net