+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
ActualitéEnvironnement

BUKAVU : Route cimetière Ruzizi, une autre épine dans le pied de Ngwabidje

164views

La population du cercle hippique a barricadé la route qui mène vers le cimetière de la Ruzizi situé dans la commune d’Ibanda au Sud-kivu. Ces  riverains exigent la réhabilitation de cette route. Un ultimatum de 48heures a été donné au maire de la ville le jeudi 11 février 2021, pour s’assurer que les travaux sur ce tronçon commencent dans un bref délai. Pour cette population c’est inconcevable de lancer les travaux de réhabilitation sur d’autres axes et ne pas prendre en compte la route d’intérêt commun qui conduit à la dernière demeure, mais aussi au camp militaire Saïo.

Certains habitants rencontrés au lieu de la manifestation, estiment que les autorités negligent cette route. Pour eux, il s’agit de la mauvaise foi.

« Vraiment entant un habitant, je regrette  ce comportement des autorités. Les choses qui se déroulent ici revoltent. Voyez de vous-mêmes ces gens qui viennent enterrer, ils descendent des véhicules et portent le cercueil sur la tête. Dieu merci aujourd’hui la pluie n’est pas tombée vous auriez assisté au scandale auquel nous assistons tous les jours, » s’indigne-t-il.

Abordant dans le même sens, une dame d’une quarantaine d’années qualifie cette réalité d’une souffrance que les autorités veulent infliger aux habitants de cette entité et aux personnes qui perdent les leurs.

« Nous souffrons dans le vrai sens du terme, ceux qui partent enterrer arrivent mais s’il a plu, très souvent les cercueils se retrouvent par terre et certains s’ouvrent même pour laisser voir le corps en question. C’est attristant vraiment de voir que nos enfants savent déjà à quoi ressemble le cadavre même à bas âge, » regrette-t-elle.

En colère, Arsène Kulimushi, jeune habitant sur avenue Hippique,  nomme les eaux stagnantes  sur cette route du nom de ‘‘lac Ngwabidje’’, lac Ngwabidje fait reférence au nom de l’actuel gouverneur de province.

« Les autorités ne remarquent pas le chaos avec une telle route sur laquelle nous devons passer pour transporter nos morts. Demain moi et mes enfants allons mourir et ces autorités vont perdre leurs proches aussi ; est-ce qu’elles peuvent aimer passer dans le lac ‘Ngwabidje’ qui se trouve sur cette route pour les enterrer ? » s’interroge-t-il.

Cette route est en état de délabrement avancé depuis plus de 5ans.

Présent sur le lieu le bourgmestre de la commune d’Ibanda, Evariste Manegabe Ntayitunda, n’a pas cessé d’appeler la population au calme. Le bourgmestre a affirmé que la population a le plein droit de manifester et a montré que la réhabilitation de ce tronçon demande l’implication de tous, car le projet était déjà lancé par la banque mondiale.

« La jeunesse a le droit de revendiquer, mais en approchant les autorités d’une manière responsable. La banque mondiale avait promis de réhabilité cette route mais en vain»,  regrette Ntayitunda.

Hortense Zabona

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net