+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EnvironnementPolitique

BUKAVU : D’énormes dégâts après la pluie, la société civile de Kadutu demande le réaménagement des infrastructures routières

434views

Les pluies qui s’abattent sur la ville de Bukavu ne présagent rien de bon. Des inondations sont enregistrées et des pertes en vies humaines sont signalées. La société civile de Kadutu craint le pire et demande le réaménagement urgent des infrastructures routières par le gouvernent provincial pour garder la population hors du danger.

Les pluies diluviennes  qui se sont abattues  sur différentes contrées de la province du Sud-Kivu en général et sur la ville de Bukavu en particulier en date du 19 décembre 2021 ont causé multiples dégâts.

Hippocrate Marume, président de la société civile de Kadutu, fait savoir que le manque des infrastructures bien aménagées dans la ville de Bukavu est à la base de multiples inondations vécues actuellement dans cette contrée.

« Les routes ne remplissent pas tous les critères, les canaux de différentes infrastructures routieres sont bouchés, ce qui fait que lorsque  les eaux manquent où se déverser, elles se  déversent sur des avenues et sur des routes causent beaucoup de dégâts. La province a déjà enregistré plusieurs cas de perte en vie humaine  dû  aux inondations mais jusque-là, le gouvernement provincial n’a toujours pas réagi par rapport à cette situation», fait-il savoir.

Bien plus, il renseigne qu’au vue de la situation, le pire est à craindre. Il précise que ces pluies ont causé la mort d’une femme emportée par les eaux et retrouvée à la place de l’indépendance ainsi que la disparition d’un homme. S’agissant de dégâts matériels, des maisons ont été inondées et fissurées après la pluie au quartier Mosala  sur  Avenue Buholo6 en face de l’église Yesu ni Jibu. D’autres fissures s’affichent dans les  Quartiers Nkafu où la route Lycée est menacée de coupure à l’entrée de l’ISDR, Nyakaliba sur avenue SOS, Kasali sur avenue Rukumbuka et  Mosala dans les avenues Buholo 4,5 et 6.

Notre source tire la sonnette d’alarme et demande au gouvernement provincial de pouvoir s’enquérir de la situation au plus vite afin de mettre fin à ces situations désastreuses, mais évitables, qui risquent de faire pleurer la population une fois plus.

Maguy Bapolisi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Response