+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EconomieEmploiEntreprenariat

SUD-KIVU: L’INPP vers une mise en place d’un incubateur entrepreneurial à Bukavu

330views

C’est après que l’Institut National de Préparation Professionnelle s’est rendu compte que ses produits, une fois envoyés sur le marché après encadrement, avaient du mal à mettre en place des activités génératrices des revenues, cette institution a organisé une formation de transfert des compétences en entrepreneuriat pour ses agents dans le but de les outiller et les amener à encadrer des personnes ayant une idée d’entreprendre. Lors de la clôture de la formation qui a duré 10jours, l’INPP a décerné des brevets de participation à 15 de ses agents qui pourront suppléer au service d’incubateur tel que préconisé par cette institution.

Le 18 décembre 2021, l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) a procédé à la remise des brevets de participation à 15 agents de ses différents services pour clôturer la séance de formation en entrepreneuriat entamée depuis le 8 décembre 2021.

Pour les formateurs, la mise en place d’un incubateur est un processus qui a commencé depuis 2016 et qui est aujourd’hui en voie de concrétisation à l’INPP au Sud-Kivu pour booster le domaine entrepreneurial. Ces derniers font savoir que c’est après la formation organisée à Lubumbashi que la recommandation de former légalement les potentiels candidats formateurs en entrepreneuriat a été envisagée pour permettre une bonne mise en place d’un service d’incubation dans la province du Sud-Kivu et cela nécessite des formateurs outillés dans le domaine d’entrepreneuriat.

Joseph Kibau Afikia, Directeur Provincial de l’INPP, renseigne que la formation de ce jour est une préparation des maîtres formateurs qui pourront encadrer les jeunes porteurs d’idées et des projets en vue de leur permettre la création des activités génératrices des revenues (AGR).

« Cette action de transfert des compétences organisée par l’INPP pour ses chefs de services était plus orientée dans le service de commerce et administration. On a eu à envoyer trois personnes à Lubumbashi qui sont en train de former les différentes personnalités concernées par ladite formation. Ces personnes auront à travailler dans le service d’incubateur et encadreront les stagiaires qui ont l’idée d’entreprendre » fait savoir Joseph Kibau Afikia.

D’ajouter, ce service d’incubation sera gérée par un chef de service et un corps des formateurs dans le but d’accompagner les stagiaires porteurs des projets dans différents domaines et les incubés.

Pour sa part, Nabatamire Charlotte, l’un des participants et chef de service ‘commerce et administration’, c’est pour elle et pour tous ses collaborateurs une joie de constater que l’INPP a pensé organiser une formation dans le service qu’elle chapote. Elle estime que le fait pour elle d’être formé comme encadreur des stagiaires qui passeront par le service d’incubation en voie de création est une fierté et un atout pour son parcourt professionnel car cette formation bénéficiera à toute une communauté.

« La formation bien que marathon nous a permis, moi et mes collaborateurs, d’acquérir des connaissances et compétences en la matière entrepreneuriale. Nous espérons qu’avec cet ajout et ce que nous connaissons déjà, nous permettra à pousser les gens via nos conseils à vouloir s’autofinancer pour créer de l’emploi par la mise en place de leurs propres AGR et  arriver à booster le secteur de l’entrepreneuriat qui demeure le cadet des soucis en province du Sud-Kivu » renseigne-t-elle.

Par ailleurs, les autres participants estiment que cette opportunité devrait être applaudie. Ils espèrent donc saisir cette occasion pour améliorer la situation socio-économique de toute la population du Sud-Kivu. Ils appellent l’INPP à multiplier des sensibilisations auprès de la jeunesse du Sud-Kivu en général et celle de la ville de Bukavu en particulier afin de venir suivre cette action de formation en entrepreneuriat pour éviter d’être toujours des opportunistes au sens d’aller toujours quémander de l’emploi alors qu’il n’y en a pas.

De leur part, les 15 lauréats couronnés à la fin de cette formation estiment que cet apprentissage devrait s’étendre sur toute la province du Sud-Kivu en vue de couvrir les besoins de la population active. Ils demandent ainsi l’implication du directeur provincial pour des résultats observables dans les 8 territoires que compte la province une fois que l’incubateur sera mis en place.

 

Hortense Zabona

Leave a Response