+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

Sud-Kivu : Ngwabidje, un mauvais gestionnaire des finances publiques (société civile)

594views

Une gestion opaque des finances publiques s’observe dans la province du Sud-Kivu en RDC. Des taxes et impôts sont perçus sans aucun respect des procedures légales. La DPMER, le service habileté pour la mobilisation des fonds pour la province est chosifiée. Ces affirmations sont du bureau de coordination de la société civile lors d’une conférence de presse tenue à son siège.

’Il existe un service public de mobilisation et d’encadrement des recettes de la province, la DPMER, dont la mission régalienne est de procurer à la province des moyens essentiels pour booster le développement ; mais hélas, tout est fait pour qu’elle n’y arrive pas,’’ déplore Adrien Zawadi président du Bureau provincial de la société civile au Sud Kivu.

Selon les travaux d’enquêtes réalisés par cette structure citoyenne, la DPMER n’accède pas aux données relatives aux recettes que la BRALIMA et d’autres entreprises payent.

La DPMER n’accède pas aux données sur les recettes recouvrées auprès de la Bralima (estimées entre 250 000 et 300.000$ chaque mois), des recettes des sociétés minières, celles de paiement par orange money, les PPP ELAN, SHEKINA ET GALAXY.

D’ajouter : « Elle n’accède pas aux extraits de comptes de la DPMER en vue de faire les étirements de notes des assujettis et suivre l’évolution des entrées de recettes. Connaît de confusion de fonctionnement avec le ministère provincial des finances et avec le système E-GOV /Verditra,’’ fait savoir un rapport condensé par la société civile sur le bilan de du règne Ngwabidje.

Cette structure citoyenne, regrette de voir que toute ces taxes et impôts sont perçus sans contrepartie.

« Rien ne visible dans des territoires qui affiche un sous-développement et dans les ETD où certains sont devenues des caisses de résonance familiale », conclu Adrien Zawadi.

Patrick Babwine

 

Leave a Response