+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : Le nouveau bourgmestre a.i de Bagira se veut équilibriste et rassembleur

302views

Depuis le 29 juin 2020 Patience Bengehya nommé à la tête de la commune, doit désormais faire face à plusieurs défis pour espérer gagner la confiance de ses administrés plus exigeants et aigris.

La restauration de la confiance entre son autorité et la population, l’assainissement du circuit financier dans cette partie de la ville où la mauvaise gouvernance et malversation financière auraient érigées domicile. La guerre contre l’insécurité dans ce coin où les criminels font la loi, ainsi que les arriérés de salaire pour les agents de la commune, tels sont les défis majeurs du nouveau patron de Bagira. Le bourgmestre de Bagira demande l’implication de tout le monde pour parvenir au résultat escompté.

Faire une équipe compacte, soudée au tour d’un intérêt commun serait la manière plus consciente de faire avancer la commune et lutter contre les évasions fiscales.

‘’ Nous allons créer une cohésion entre les membres de l’équipe,  lutter contre l’insécurité avec l’accompagnement de la population et faire en sorte que la population cesse de pleurer. Le 3e pilier c’est les finances et l’économie, car les gens pensent que Bagira est une commune pauvre qui n’a rien. Il y a un problème de ce côté là puisque les recettes ne sont pas canalisées correctement au niveau du trésor public. Au quatrième plan, faire de la jeune un pilier du développement en les évitant cet alcoolisme, et enfin l’assainissement de la commune pour faire d’elle une citée urbaine,’’  assure Patience Bengehya nouveau bourgmestre ad intérim de la commune de Bagira.

La population pense que le nouveau patron a de défis énormes à relever, mais aussi il doit servir tous les 20 quartiers en rencontrant leurs projets prioritaires.

’. Il doit tout faire pour travailler dans les Désidératas de la population. Quand vous essayez de traverser par tout dans l’axe de Kasha surtout les 8 quartiers de Kasha, c’est un problème de sous développement. Que toutes les taxes perçues dans les différents marchés puissent être mise à profit pour propulser les actions du développement dans la commune. Qu’il restaure un climat de travail entre les chefs des quartiers et leurs adjoints,’’  recommande Augustin Musimwa un acteur de la société civile de Kasha

Le budget participatif ne sert pas aux intérêts ultimes de la population, d’autant plus que l’argent se volatilisait dans les poches des individus au détriment du développement déplore notre source.

Contacté certains notables de Kasha, présentent leur indignation du faite que les autorités politique dans la nomination de bourgmestres dans cette entité ne font allusion qu’à deux quartier Lumumba et Nyakavogo.

’Nous sommes totalement étonnés  de voir que la commune est réduite en deux quartiers. Tous les projets de développement sont orientés dans la zone de Bagira et on laisse les 8 autres secteurs souffrir du sous développement. Avant la nomination nous avons proposé des candidats, mais le gouverneur n’en avait pas pris en compte. Nous pensons que les autorités négligent Kasha et pourtant nous avons 8 quartiers sur les 10 que comprend notre commune,’’ se plaignent les indignés de l’agglomération de Kasha.

Néanmoins une question demeure pour les habitants de Bagira, celle de savoir comment Patience Bengehya compte combattre sécuritaire dans leur commune tout en vivant dans une autre?

Patrick Babwine