+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : Les masques sont tombés, le double visage de la coordination de la Société civile dévoilé.

489views

Fini avec les jeux du cache-cache,  au Bureau de coordination de la Société Civile où les organisations des jeunes étaient aux prises avec leur hiérarchie le jeudi 7 mai 2020 dans la salle de la Commission Electorale Nationale Indépendante. 

Alors que le décor venait d’être planté et que la réunion d’évaluation avait déjà commencé, un groupe de jeunes du Sud-Kivu, à la tête Julien Namegabe, ont envahi la salle de la CENI avec pour objectif, de déjouer la mission de la coordination, celle de contredire le mémorandum de jeunes.  La jeunesse décide de crever l’abcès et passer à la vitesse supérieure, en dénossant tout manœuvre dilatoire de leur bureau provincial qui cherche à faire taire l’ampleur de leur mémorandum pourtant adressé au chef de l’Etat Félix Antoine Tshilombo.

Ces derniers dans leur Mémo dénoncent la prise en otage de la province par un groupe d’individus s’autoproclamant ‘‘notables du Sud-Kivu’’. La source proche de la coordination accuse la jeunesse d’être manipulée par certains membres de la société civile qui voudraient voir l’organisation couler.

Animés de rage et ces jeunes longtemps marginalisés, refusent d’être utilisé comme de passerelle et marchepieds de certains politiciens, se faisant passer comme des notables de la province. Selon eux, ces politiciens auraient fait preuve de leur insuffisance à booster le développement de la province, car ne voit que leurs intérêts égoïstes.

‘‘Il faut dire qu’il n’y avait pas réunion de la société civile qui était prévue parce que nous aussi nous faisons partie de cette société. Seulement nous jeune de la société civile réunis en 51e organisations avons signé ressèment un mémorandum adressé à son Excellence monsieur le Président de la République lui demandant de ne plus prendre en compte les revendications de ce club de gens qui se disent notables à Kinshasa. Nous avons juste pris le temps de faire un état de lien de la province du Sud-Kivu depuis plus longtemps qui reste par terre. Nous voulons le décollage de cette province rien que ça,’’ S’indigne Julien Namégabe l’un de sénateur du mémo

La coordination de la Société Civile dans la salle de la CENI Ph de Patrick B.

 

D’où proviendrait cette corruption qui fâche la jeunesse ?

Animés par la fougue de la jeunesse et s’appuyant aux promesses du chef de l’Etat, les indignés seraient décidés d’aller jusqu’au bout.                                ’Certaines personnes de la coordination de la société civile ont réussi en coulis des enveloppes en leur demandant d’organiser des réunions pour contredire le mémo de la jeunesse. Nous ne nous sommes pas adressés à des individus moins encore au bureau de la coordination de la société civile mais plutôt nous nous sommes adressés au Président de la République. Nous n’attendons pas de réponse locales  nous voulons voir la province aller de l’avant et cela vient de la compétence de son Excellence monsieur le président de la république’’ Signale Julien Namegabe porte-parole de ces organisations des jeunes.

Contacté à ce point Marie Migani s’est abstenue de tout commentaire.

Patrick Babwine

lire aussi: RDC : Patient Bashombe mobilise contre Vital Kamerhe

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp