+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : Les personnels soignants plaident pour leur protection contre Covid-19 et leur prise en charge financière.

402views

 

Les personnels soignants dénoncent le manque des matériels de protection Contre Covid-19 dans leurs structures sanitaires respectives. 4 masques à usage unique seraient dotés aux infirmiers pour deux semaines, pourtant le masque doit être changé trois heures plus tard. certaines infirmiers rencontrés  pourtant œuvrant au sein de grandes structures sanitaires, confirment qu’ils  sont obligés des lessiver les masques à usage unique.  Ces derniers selon leur serment sont appelés  à rester aux cheveux de leur malade,  présentent leur crainte du fait qu’ils soient la véritable cible de la Covid-19.  Pour une bonne prise en charge de malade, ses personnels soignant interpellent les autorités de mettre à leur disposition non seulement les combinaisons et masques mais aussi leur payer des frais de risque. pour information le gouvernement provincial aurait reçu de la coopération suisse une somme importante pour la riposte.

Ces infirmiers rencontrés sollicitent l’intervention des autorités provinciales pour leur doter de matériels de protection et améliorer leurs conditions de vie.

‘’ Nous sommes fortement exposés à la covid-19, car nous sommes délaissé à notre triste sort.  Toujours au lit du malade mais personne ne songe à notre sort. Les malades sortent des leur urgences et sont soit orientés dans des salles pour l’hospitalisation et nous nous sommes obligés de l’approcher pour soit prendre des signes vitaux ou soit le placer sous perfusion. Imaginez vous-même, il n’y a pas moyen de respecter la distanciation. Nous pensons que le gouvernement devrait songer à notre sort et ceux de nos familles’’ se plaint un infirmier à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu

Contacté, une infirmière de l’Hôpital de Référence de Panzi décrie la même situation et demande que les infirmiers soient dotés de combinaisons. ces professionnels de la santé interpellent les dirigeants à prendre compte du risque qu’ils courent, par conséquent, qu’ils améliorent leur conditions de vie.

Nous pensons que nous devrions être traité dignement, puisque l’on ne peut pas sauver une vie en donnant la sienne. Ce qui est plus cruelle, nous ne recevons pas les frais de risques, comment pensez vous que nous pouvons nous engager dans des cas plus grave et cruels sans aucune assurance ?’’ S’interroge une dame infirmière qui a requis l’anonymat. l’argent qu’ils reçoivent pour financer Coronavirus, ils devraient songer d’abord à revoir notre enveloppe salariale qui du reste est médiocre.

Rappelons que le Ministre provincial de la Santé avait rassuré que le gouvernement provincial serait entrain de réfléchir sur le mécanisme pour résoudre la prise en charge des personnel soignant commis à cette fin.

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp