+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EntreprenariatPolitique

Covid-19 au Sud-Kivu : B-Boxx et ses lave-mains inutiles

518views

Depuis le 31 Juin, le gouverneur Théo Ngwabidje a procédé à une coupure du ruban symbolique des lave-mains automatiques qui seraient un don de l’entreprise commerciale B-Boxx. Ces lave-mains automatiques sur lesquels est placardé une photo du gouverneur, sont  visiblement bon à observer mais inutiles pour la population. Ils sont au nombre de trois dans la ville de Bukavu et à trois robinet chacun, dont l’un est placé au Marché de Nyawera, à la place de l’indépendance et un autre au marché central de Kadutu. B-Boxx affirme avoir utilisé au moins trois mille USD pour les trois lave-mains qui seraient mal fabriqués.

Les personnes qui devraient en profiter pensent à une visibilité qui ne profite qu’à B-Boxx et au gouverneur Théo Ngwabidje.

‘’Je n’ai jamais vu ce lave-main fonctionner depuis son installation ici. On avait vu le gouverneur venir ici son inauguration, mais on a jamais vu même  une goute d’eau couler. Journaliste, comme tu peux le constater, c’est presque vieilli alors qu’il n’a jamais fonctionné.  Nous utilisons des sceaux pour les lave-mains.  Nous, nous pensons que c’est une publicité pure et simple. Nous sommes désolés parce qu’on pensait que ça va nous servir malheureusement. Si c’est pour la visibilité qu’ils ont placé ça ici, pour eux c’est une réussite bien sûr mais, si c’est pour nous servir, donc ils ont échoué,’’ s’indigne, Jean-Paul, un vendeur rencontré au Marché de Nyawera.

Qualifié d’inutile, son don à la lutte contre la covid-19, B-Boxx reconnait qu’il a eu des pannes techniques qui se sont  vite révélées. Le Business Manager Fulgence Shabani promet la réparation de ces installations dans un bref délai.

‘’Si c’est une question de la publicité, il y a plusieurs moyens d’en faire, il y a la télévision, la radio, on peut mettre nos publicités sur les panneaux publicitaires, on peut imprimer des t-shirts, mais tout ça on n’a pas fait. Si on a choisi d’offrir des lave-mains automatiques ce n’est pas la plus grande visibilité que l’on peut avoir. Il faut voir même le budget que cela a pris. On aurait fait beaucoup des choses avec ça,  mais c’est uniquement dans la ligne d’aider parce que nous sommes une entreprise commerciale bien sûr, mais nous avons aussi un côté humanitaire,’’ affirme Fulgence.

Il sied de noter que même au marché central de Kadutu, les vendeurs et vendeuses se révoltent et menacent d’utiliser cette installation comme étalage de leurs marchandises.

Amisi Musada

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp