+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EducationPolitique

DRC : Le décor est-il bien planté pour le début de l’année scolaire 2020-2021 ?

449views

Sauf changement de la derrière minute, plus de doute pour la rentrée scolaire, les parents d’élèves doivent se préparer pour ce rendez-vous tant entendu. Malgré la présence de la covid-19 et le non réalisation des promesses suite à la gratuité, certains doutent encore sur la rentrée effective. Les enseignants des écoles conventionnées prêts à en découdre avec les autorités si jamais leur promesses ne sont pas tenues. Pour la meilleure reprise de l’année scolaire, soit la prime refait surface ou soit les dirigeants prennent des dispositions nécessaires pour sauver l’année. Qui a raison et qui a tord ?

Comme initialement annoncée pour le lundi 5 octobre selon le calendrier réaménagé du ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique (EPST), à la suite de la levée de l’état d’urgence sanitaire dû à la pandémie de Covid-19,  la rentrée scolaire 2020-2021 est finalement fixée au 12 octobre prochain.

La décision serait prise au cours de la 50ème réunion du conseil des ministres, tenue  vendredi 25 septembre.

” Les propositions d’un calendrier réaménagé pour la rentrée scolaire 2020–2021 ont été formulées ; cette rentrée est désormais fixée au 12 octobre 2020 “, peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres.

La question de la prise en charge des enseignants Nouvelles Unités a également été évoquée au cours de cette réunion.

Le cas de prise en charge des enseignants « nouvelles unités » a été examiné. Le Gouvernement continue de s’y pencher. Les propositions de solution ont été formulées et l’annonce de toutes les mesures arrêtées sera faite par le Ministre d’Etat “, note le gouvernement.

Rappelons que cette couche d’agent longtemps marginalisée, attendent avec véhémence voir leur conditions de vies s’améliorer pour rendre le travail beaucoup plus potable et aussi faire respecter la parole d’Etat décrétant la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire.

La rédaction