+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EntreprenariatPolitique

Sud-Kivu : La DPMER affectée par le covid-19

503views

La DPMER une régie provinciale ayant pour objectif la mobilisation des recettes pour le compte de la province, afin de lui procurer les moyens pour le développement de sa politique. Dans l’élaboration du budget provincial certaines stratégies nécessaires seraient mise en œuvre pour parvenir à collecter efficacement des taxes et impôts dans le but de faire avancer la bonne politique de gestion financière. La covid19 un danger pour les recettes de la caisse de la province est venu remettre la pendule à zéro. Le chef de la division des impôts interpelle tous les assujettis de vérifier chacun son compte courant fiscal, et de revoir sa dette vis-à-vis de la province afin de la payer.

L’opération semaines fiscales lancée depuis février 2020 consistant à sensibiliser les contribuables à la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes DPMR fait d’énormes progrès dans le projet de mobilisation des recettes.

‘’Ont débuté par une semaine fiscale lorsque son excellence monsieur le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi avait prêché par l’exemple en payant ses propres impôts fonciers et la vignette de son véhicule. Et depuis ce jour-là, on a senti une bonne évolution des recettes, un bon comportement aussi  des contribuables qui devenait de plus en plus civilisés sur le plan fiscal. Au cours de ce mois de février le gouvernement provincial à réaliser suffisamment de recettes, c’était le mois de pic en terme de réalisation des recettes provinciales. On atteint le 1 million de dollars par mois”,  confirme Charles Kanege Ntahwa kuderhwa chef de division des impôts à la DPMER/ BKV

Notre source invite tous les contribuables et partenaires privilégiés de la DPMER de payer leurs dettes.

‘’L’impôt sur les revenus locatifs doivent être payés car les bailleurs n’ont pas été trop tendre envers leurs locataires qui continuaient à payer. Mais fort malheureusement ils n’ont pas manifesté la bonne volonté pour venir régler leurs dettes. Il y a aussi différentes taxes de service d’assiette qui doivent être payées entre autre pour l’environnement les 10 mètre de rive qui est sous contrôle et tout doit être payé car se trouvant dans la nomenclature, » interpelle-t-il

Malgré la forte réalisation des recettes enregistrées le mois de février, la DPMER, serait en baisse et a du mal à subvenir aux besoins ultimes de la province suite à la grande perturbation financière due à la pandémie à Covid 19.

‘’ Au tour du 18 mars 2020 la pandémie coronavirus qui est venue perturber toute la vie économique nationale et internationale a subitement impactée négativement sur les recettes de la province. Les activités économiques étant paralysées, les services de l’administration fonctionnant par service minimum, nous nous sommes donc vus avec une courbe des recettes ascendante alors qu’au paravent la courbe était en train de prendre un bon comportement. Si en février on est allé entre 1.900 000 000FC, en mars on est redescendu à 1.100 000 000FC. En avril on est allé encore à beaucoup moins plus  que cela. Nous pouvons dire que le bon comportement de nos assujettis a été bouleversé   par la présence de la covid19’’ regrette notre source.

Charles Kanege rassure que leurs services n’ont pas faillis à leurs obligations, mais aussi il ne criminalise pas trop les contribuables.

Tout en espérant que tout redeviendra normal suite à la baisse du taux de la pandémie Kanege, chef de division aux impôts interpelle les uns et les autres au respect de mesures  barrières. Mais il croit également à la reprise du bon comportement des contribuables pour faire monter les recettes provinciale.

Patrick Babwine

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp