+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EducationPolitique

Sud-Kivu : L’ISEAV Mushweshwe en péril

590views

La disparition de l’Institut Supérieur d’Etudes Agronomique et Vétérinaire, ISEAV, serait une réalité qui se fait déjà remarquer en territoire de Kabare au Sud-Kivu. Il s’observe l’incapacité et l’incompétence du comité de gestion de cette institution publique.

Avec plusieurs raisons soulevées, la population de Bushumba dénonce la mauvaise administration de cette institution et demande le remplacement dans l’urgence de son comité de gestion. Ceci dans une correspondance parvenue à deboutrdc.net, dans laquelle différents points sont soulevés et qui suscitent de l’inquiétude dans le chef des citoyens.

Des agents touristes

Environs six mois qu’aucun membre du comité de gestion ne se serait présenté au lieu de travail. Le fait d’appartenir à la fois à plusieurs institutions ou œuvrer dans plusieurs services est l’une de raisons soulevées par les signataires.

« le DG Mugisho Katengura Christian est promoteur de l’université libre de grand lac qui organise les mêmes sections que l’ISEAV Mushweshwe dont il est le DG, alors il décourage les étudiants à aller étudier à l’ISEAV pour étudier  à sa propre Université ULGL, une institution privée à lui ;le secrétaire général académique Mituga Ntwali, est travailleur dans plusieurs institutions du Sud Kivu, la secrétaire administratif et administrateur de budget est devenu première conseillère du gouverneur du Sud Kivu et engagé à l’INPP,» peut-on lire dans cette correspondance.

ISEAV, ULGL, concurrence déloyale?

Qualifié d’incompétent, le nouveau Directeur Générale Bahorhe Miderho Shérif serait impliqué dans cette aventure malsaine qui se fait voir sous plusieurs angles selon les signataires de cette correspondance.

 « Les seize vaches laissées par son prédécesseur DG sont déjà vendu par le DG actuel et ne reste qu’à six, de vingt-cinq chèvre il ne reste plus rien, de plus de cent têtes de lapins, il ne reste plus un seul. » sans fermer l’œil à cette situation, le détournement lui est aussi reproché ; « détournement de 100000 briques fabriquées par les agents de l’ISEAV pour la construction des auditoires, »peut-on lire dans cette correspondance.

Corruption à ciel ouvert?

L’avenir de cette institution reste inquiétant, car selon les habitants, il s’observe une très grande corruption dans le processus de recrutement des agents. Ils s’indignent de voir que ces mêmes agents ne sont jamais à la hauteur des tâches qui leurs sont confiées.

« avoir rançonné la population de Mushweshwe et ses environs soit disant qu’il va leur donner de l’emploie à l’ISEAV, profitant ainsi de leur état de chômage d’une manière suivante :120 dollars pour obtenir un emploi en qualité de docteur, 100 dollars pour le master, 75 pour l’assistanat, 50 dollars pour le CPP, 25 dollars pour les diplômés et 20 dollars pour les ouvriers pour un univers de 120 personnes recrutées en définitive. L’encadrement des enseignants est très mauvais, un enseignant au grade de chef des travaux a été victime des coups de boxe du caissier, le nommé Bahorhe Miderho Chérif pour avoir réclamé ses honoraires ; ce qui fait que les enseignants qualifiés et visiteurs n’arrivent plus pourtant l’institution organise déjà le deuxième cycle qui exige essentiellement les enseignants hautement qualifiés, » renseigne la population du groupement de Bushumba.

Signalons que nous avons essayé de joindre le DG Mugisho Katengura Christian, mais nos efforts ont été vains.

Hortense Zabona