+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

Sud-Kivu. La gestion chaotique de la prison centrale de Bukavu fait des victimes (société civile)

412views

La situation de mauvaise gestion ne font que s’intensifier au sein de la prison centrale de Bukavu et l’état de santé des détenus ne font que s’empirer du jour le jour.
Après la chasse des médecins et certains gardiens de cette maison carcérale,  ça serait le tour de l’aumônerie catholique qui serait expulsée de cet endroit carcéral.
Le Directeur de la prison centrale de Bukavu avec la bénédiction du ministre provincial de la justice aurait chassé l’Aumônerie catholique depuis le 03 juillet 2020 et pourtant c’est elle qui nourrit les détenus à travers les apostolats qu’elle y organise régulièrement.

Voilà qui explique selon nos sources que la messe(culte catholique) n’a pas été organisée ce dimanche 19 juillet 2020 à la prison centrale de Bukavu à la grande surprise et colère des prisonniers qui menacent de se révolter selon ces mêmes sources, des familles des détenus à l’intérieur de la cour centrale et qui ne vivent que grâce à la nourriture de l’apostolat et soins de l’aumônerie catholique.

« Peu avant cela, le ministre provincial de la justice et cadre de l’ (UDPS) aurait le 25 juin 2020 sans compétence chassé aussi les médecins affectés à la prison centrale de Bukavu par son Excellence Monsieur le Gouverneur, » informe une source de la société civile.

Certains détenus de la cour centrale affirment que les médecins chassés sont ceux qui étaient expérimentés avec une bonne moralité et qualité des soins.
Alors que l’hôpital de la prison centrale n’est pas équipé, c’est l’aumônerie catholique qui assurait le fonctionnement de la pharmacie et les soins de certains malades  de cette prison, mais coup, les prisonniers redoutent dans les prochains jours les décès dus à cette chasse à de l’homme importante qui d’ailleurs n’a aucune justification.

La société civile de Bukavu dénonce cette gestion chaotique et invite les autorités à résoudre de toute urgence cette crise qui risque de faire des victimes dans les prochains jours.
Plusieurs observateurs s’interrogent sur le mobile d’écarter l’église catholique et la chasse de ces médecins au sein de la cour de la prison centrale ?

Rappelons qu’il y a quelques jours l’on a enregistré de morts dans de prisons du Sud-Kivu suite au manque de médicament et d’alimentation.

Le pire est à craindre…

Patrick Babwine

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp