+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
PolitiqueSport

SUD-KIVU : Ça brûle à Nindja

1.34Kviews

Plusieurs années environs, jours pour jours que la chefferie de Ninja dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo, connait des contestations de la légitimité du nouveau mwami intronisé. Une contestation qui serait due  par son propre frère aîné Marcel Naninja. La population reste divisée, les uns pour le mwami contesté depuis son intronisation Freddy Bataona Naninja et un autre camp soutien son Frère Marcel Naninja. Chacun d’entre eux a ses chefs de groupements et un groupe de la population qui le soutien. L’insécurité sanglante que cela inflige à la population de cette chefferie serait à la base des déplacements des certains qui traversent un calvaire.

 Le mwami Freddy Naninja est reconnu par l’arrêté numéro 147/2016 du vice premier ministre, ministre de l’intérieur comme chef de chefferie et mwami de la chefferie de Nindja. Son frère protagoniste Marcelle Naninja a écrit un volumineux document intitulé ‘’Recours contre ma déportation’’ qu’il a dressé au chef de l’Etat avec plusieurs copies pour information transmise aux autorités politico-administratives.

Certains constatent un silence de la part du gouvernement provincial, face à cet imbroglio sans précédent, qui aurait conduit aux  pertes en vies humaines et déplacement de la population.

Lwabandji Lwasi Ngabo, ministre provincial de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières rejette en bloc ces rumeurs et affirme que le gouvernement provincial et son ministère sont aux aguets. Il affirme qu’une solution serait déjà trouvée selon les efforts déjà fournis, seulement que le dossier dépasse les compétences du gouvernement provincial.

 ‘’Le gouverneur de province ne peut pas abolir un arrêté du ministre national qui est seul compétent à reconnaître les chefs des chefferies. Pour casser cet arrêté, c’est seul le ministre de l’intérieur qui peut prendre une décision annulant le premier  arrêté qu’il a signé. Nous nous sommes convenus avec l’assemblée provinciale afin d’initier quelque chose et l’envoyer au niveau de l’hiérarchie et voir le résultat que ça va donner. Ce sont des démarches il faut  attendre qu’elles aboutissent’’, précise Lwabandji.

Sans vouloir revenir aux questions de fond, le ministre provincial demande de garder la tête froide dans l’examen de ce cas en présence et ne pas se tromper de cible.

Pour lui, bien qu’aucune solution n’est à chercher à l’échelon territorial ni provincial, le ministre Lwabandji essaye depuis Novembre dernier de fournir des efforts en fin que les déplacés retournent.

‘’J’ai déjà écris à tout ces frères, je les ai reçu tous pour des entretiens séparément. Après cela j’ai entamé une démarche en sorte que ceux qui sont en exile à cause ces conflits rentrent. J’ai écris à Freddy pour lui dire de prendre des dispositions pour que ceux qui avaient fuit à tort ou à raison, et qui se trouveraient en errance soient libre de rentrer à Nindja. Ces déplacés soufrent énormément  et certains sont rentrés depuis que j’ai entamé cette initiative’’ ajoute-il.

Récente histoire en résumée

Le Feu Mwami Alexandre Mukenge Naninja meurt à l’hôpital provincial, général de référence de Bukavu le 30 Août 2013. Il était hospitalisé depuis un certain temps et venait de Reigner pendant près de 64 ans, soit de 1949 à 2013. A l’avènement du décès du feu mwami Naninja, un de ses fils Freddy Bataona Naninja sera intronisé le 03 Septembre par les membres de sa famille régnante. Il disait se conformer à leur tradition car, les funérailles du Mwami ne pouvaient pas intervenir avant l’intronisation de son successeur. L’enterrement du Mwami Naninja n’interviendra que bien plus tard après son décès. Les rumeurs de toutes sortes circulaient à Bukavu et faisaient étant d’une tension à Ninja que l’enterrement du feu Mwami Alexandre Naninja n’y était pratiquement inconcevable. La population de Ninja était fatiguée de ce très long deuil et souhaitait reprendre ses activités champêtres après plusieurs jours d’inactivités.

Depuis lors, la contestation de la légitimité du nouveau mwami intronisé conduite par son propre frère ainé Marcel Naninja, voyait le jour. Cette contestation se poursuit jusqu’aujourd’hui .

Précisons que Ninja est l’une des chefferies de Kabare avec trois groupements, une superficie de 920km² avec  50 Mille habitants. Elle fait frontière avec Kaniola, Kalonge, Kabare et Bakisi.

Amisi Musada Emérite

Leave a Response