+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

Sud-Kivu : L’aperçu du discours du chef de l’Etat, un présage d’espoir pour la population

450views

Le discours prononcé par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi TShilombo devant la nation en date du 6 décembre 2020  suscite des controverses. Pour certains, le président est allé trop vite en besogne, alors que d’autres pensent attendre de lui des actions pratiques et non les discours de triomphalisme.

Circulant son micro baladeur, la rédaction de votre média deboutrdc a recueilli les avis et impressions de la population du Sud-Kivu. Pour certains c’est sur une note de déception qu’ils ont reçu le message du chef de l’Etat.

‘’ Nous regrettons de voir que dans son discours le président  a écarté le régime sortant sans tenir compte des accords qui les liaient. Plus grave la population n’a pas vraiment confiance dans le sien vu les tâtonnements,’’ regrette Mudossa Nkinzo observateur indépendant.

Pour d’autres c’est avec grande satisfaction que le discours a été reçu car il a répondu aux attentes du peuple. A en croire, plusieurs intervenants pensent que ce discours serait une ouverture vers une nation de paix et de la prospérité.

‘’Si seulement le Chef de l’Etat mettra en pratique ses propos donnés dans  son discours, nous pouvons croire au rétablissement d’une bonne gouvernance. Nous comptons voir quelle stratégie il compte appliquer pour faire bénéficier nos milieux ruraux qui aujourd’hui semblent déposés dans les oubliettes,’’ propos Gabriel M.

 Ntagulwanguma Alphonsine une vendeuse des mangues rencontrée le long de la route, donne son avis favorable à la communication du président Félix Tshisekedi et dit être satisfaite par le contenu du discours. Elle invite les autres femmes à la prière pour accompagner le président à la réussite de ce qu’il planifie pour la nation.

Pour Anita Nfundiko la chance est toujours à sa porte.

‘’Nous l’observons et pensons qu’il pourra nous prouver ce qu’il a promis à la nation. Mais, il ne fallait pas perdre de vu qu’il ne lui reste que trois ans pour qu’il réalise tout ce qu’il nous a fait rêver hier.  La population est fatiguée d’entendre des paroles fallacieuses,’’   

Dans des telles situations, plusieurs craintes sont envisageables, Le recourt à la force n’est pas non plus épargné pour les nombreuses milices d’autant plus que la majorité entretiendrait des relations étroites avec ces groupes armés.  

LIRE: Bukavu: “Si le pire arrive à Kamerhe, le Sud-Kivu risque d’être ingouvernable” manifestants, SUD-KIVU : Marche de soutien à Kamerhe, l’AFDC-A apporte sa pierre

Mariane Kulimushi