+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

SUD-KIVU : L’interfédération des jeunes de l’UNC appelle à la solidarité à Vital Kamerhe

330views

Des controverses dans le dossier Kamerhe, des voix fusent de partout pour appeler à la solidarité sud-kivutiens afin d’exiger la libération de vital Kamarhe que certains qualifient de détention arbitraire. Eric Mutembezi l’un de ceux-là qui pensent que Kamerhe serait victime d’une cabale politique, appelle la population, les membres de l’UNC ainsi que les sympathisants, de se mobiliser tous pour manifester leur soutien à leur autorité morale ce lundi 11 Mai 2020, jour même de sa comparution à la prison de Makala.

Certains cadres de l’UNC décident enfin de sortir de leur silence et apporter leur soutien à leur chef de fil qui plus d’un moi se retrouve dans l’étau de la justice. Ces derniers mettent en garde tous ce qui complotent et sapent l’honneur de leur leader sous l’œil impuissant de leur responsable. Le cadre de l’UNC parle d’une complicité et campagne de diabolisation montées dans les officines de l’UDPS.

”Nous demandons aux habitants du Sud-Kivu de manifester leur solidarité à l’honorable Vital Kamerhe en observant tous là journée ville-morte décrétée par l’UNC ce lundi 11mai, date à laquelle l’honorable Vital Kamerhe va comparaitre. Tout en mettant en garde les militants de l’UDPS, je demande à la hiérarchie , de suspendre la collaboration avec l’UDPS car leur comportement vis à vis de nous en ce moment difficile n’est pas digne d’un partenaire sérieux” peut-on lire dans une déclaration signé Éric Mutembezi Mbaka vice-président interfédéral des jeunes de l’UNC Sud-Kivu.

Alors que dans des réseaux sociaux, certaines déclarations de démobilisations circulent et demandant à la population de se démobiliser de l’UNC et de laisser la justice faire son travail à toute indépendance sans aucune ingérence. Ces commentateurs sur des réseaux sociaux demandent aux gens de vaquer librement à leurs activités. ”La journée ne sera pas morte c’est plutôt l’UNC qui sera mort ” déclaré Augusti Ntaitunda un militant de mouvement citoyen.

Éric demande aux députés nationaux de l’UNC de suspendre leur participation aux réunions du groupe parlementaire de CASH, une manière de répondre au comportement barbare de leurs alliés.

”Le caucus de députés nationaux élus du Sud-Kivu doit aussi briser son silence face à cette situation qui menacé les intérêts du Sud-Kivu,” recommandé Éric Mutembezi.

Patrick Babwine