+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

SUD-KIVU : Que Justice soit rendue et que les ennemis du peuple soient tous punis (Homer Bulakali)

392views

Le procès Homer Bulakali Mwanawabene contre les militaires onusiens plus de 10 millions de Congolais massacrés à l’Est,  serait attendu par plus d’un congolais qui veulent voir la justice congolaise traiter ce dossier en toute indépendance.  Pour certains, docteur Homer a fait preuve d’un acte de bravoure et pensent qu’il devrait  avoir l’accompagnement de tout le peuple. Suite à l’injustice observée au pays, plusieurs pensent que la bravoure de Bulakali Homer risquerait de croiser sur son chemin la justice congolaise que d’être en face des militaires Onusiens. Pour d’autre, l’élu provincial a dépassé les limites en s’attaquant aux forces de nations unies et ils les qualifient d’acte populiste.

L’élu provincial de Bukavu, initiateur de la plainte reste convaincu que nul n’est au-dessus de la loi. Ce dernier voudrait  que justice soit rendu et réclame réparation.Pour lui l’Etat de droit  prôné par Félix Tshisekedi  doit maintenant être visible et non se limiter à un simple slogan.

Dans ses propos, sa plainte est lancée contre les soldats de la MONUSCO comme des individus qui auraient commis des tueries sur le sol Congolais  et non une plainte contre la l’ONU comme organisation. Parmi les charges citées, Bulakali évoque le bombardement de positions  des jeunes civils  résistants à kalehe par la MONUSCO. Les massacres par machette de personnes  à Bunyakiri sous le regard des militaires de la MONUSCO, le déterrement des os au dépotoir public de l’ISP par les nations unies.

‘’ … Tu veux dire que lorsque quelqu’un est onusien lui seul a une vie et nous autres nous  n’en avons pas ? Il peut décider sur notre vie tuer qui il veut et il ne sera jamais jugé ? Pour moi quand on a tué plus de 10 millions de mes compatriotes me parler de l’incident diplomatique qu’est-ce que ça me fait ? Qu’on dise qu’il ait divorce entre les nations Unies et la RDC je dirais que c’est mieux. Qu‘on dise que la MONUSCO doit partir, je commence d’ailleurs à y penser. Ni t’était l’intervention de la MONUSCO, Nkunda Batware n’arriverait pas  à tuer tous ces morts  et ces viols ne seraient jamais enregistrés. Lors des enquêtes, il sera facile de constater que les militaires des Nkunda Batware venaient dans les blindés des nations unies. Il y a lien de penser que les machettes qui ont tué à Bunyakiri seraient celles achetées par les agents de la Monusco,’’ se plaint Homer Bulakali Mwanawabene député provincial et initiateur de la plainte

Contacté à ce sujet  Me Arnold Nyaluma professeur en droit public et administratif, loue la bravoure d’Homer tout en recommandant à la population de s’approprier cette initiative. Quand au respect de la procédure, Me Arnold pense qu’il reviendrait à la justice d’orienter le dossier  vers une juridiction jugée compétente.

”C’est assez audacieux, il est très courageux, car à part Homer Bulakali et le Dr Denis Mukwege je n’ai pas encore entendu quelqu’un d’autre parler de toutes ces victimes. Tous les autres sont dans une sorte d’amnésie généralisée alors que nous déplorons de millions de morts, personne n’ose hausser le ton pour réclamer justice. Un député qui prend une telle initiative je l’encourage. Néanmoins une question est posée en termes de procédure. Est-ce que le procureur a tous les outils qu’il faut ? Seulement ce que j’ai constaté est que les faits proposés par Bulakali sont complexes, multiples avec des procédures différentes’’ informe Me Arnold Nyaluma professeur en droit public

Pour notre source, Homer passe par un rappel d’un fait malheureux où la Monusco a bombardé les positions de jeunes résistants congolais pour faciliter l’arrivée de Nkunda dans la ville de Bukavu. Ainsi que les massacres de Bunyakiri où les troupes de la MONUSCO sont accusées d’inertie.

‘’Aujourd’hui on peut encore retrouver les écris où la MONUSCO avait présenté les excuses à la population Congolaise. Mais les excuses ne suffisent pas là où il y a eu mort d’hommes des civiles qui s’organisaient en autodéfense. La  question reste de savoir si l’auteur à taper à une bonne porte. Est-ce que c’est au procureur Général à Bukavu qui doit identifier les coupables ? Comme citoyen il a fait sa part parce que le rôle du citoyen c’est d’apporter le fait à la justice. Il revient au parquet de dire quelle instance doit être saisie au niveau national ou international,’’ clarifie notre source.

Intervenant à ce sujet, le professeur Doudou Kanganda pense que tout citoyen qui constate les abus commis par les éléments de l’armée des nations Unies au Congo a le droit de pouvoir le dénoncer et cela à travers les mécanismes prévus du droit interne et international.

‘’Il faut savoir que quand il y a mission des Nation Unies au pays cela ne signifie pas que ces derniers est sous tutelle de NU, parce qu’il y a quand même la souveraineté des Etats. Les éléments de la MONUSCO ne sont pas des extraterrestres. Pour tout dire, ils n’ont pas la permission d’agir comme ils le voudraient sur un territoire nationale. Donc en cas d’abus, ça peut être dénoncé. Disons par exemple si un élément de la MONUCO commettait un viol on ne va pas dire que parce qu’il est sous le mandat de la MONUSCO qu’il ne doit pas être puni.’’ Précise Doudou Kaganda

A notre analyste de penser que cette démarche ne serait pas considérée comme excessive ou une exagération, mais plutôt comme un acte de dénonciation qui pourrait conduire à la condamnation au cas où les abus s’avéraient réels.

Rappelons que d’autres personnes pensent que Homer Bulakali a dépassé la barre et qu’il poserait ces actions pour lui valoir du succès.

Patrick Babwine