+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

SUD-KIVU : Sange pleure ses morts, Theo Ngwabidje le conforte sur place.

440views

Quelques heures après le meurtre perpétré à Sange dans le territoire d’Uvira, le Gouverneur Théo Ngwabidje est descendu dans la pleine le 31juillet 2020 pour compatir avec les victimes des tueries  et leur faire un message de réconfort. Plus d’une dizaine de personnes serait assassiné et 9 autres grièvement blessées par balle suite à un élément militaire en état d’ébriété. Les ressortissants de ces endroits condamnent ces actes qu’ils qualifient d’ignoble et recommandent une formation plus approfondie aux porteurs d’arme pour mettre hors d’état des nuire la population.

D’autres officiels de la province étaient dans la suite de la  délégation du gouverneur Théo Kasi Ngwabidje pour compatir avec la population de Sange après les massacre du 31 juillet 2020.

Sur place les cris des victimes auraient été réceptionnés par le numéro un de la province dans un mémorandum qui répertoriait plusieurs cas d’agression dans cette localité. Ces derniers ont reformulé une demande coulée sous forme de recommandation auprès du gouverneur, entre autre la restauration de l’autorité de l’Etat en installant à Sange le bureau du territoire d’Uvira. Mais aussi la population a exigé le départ du bataillon des FARDC basé dans cette cité.

’Il était accompagné du Président de l’assemblée provinciale l’honorable Zacharie Lwamira, du général de la police et de l’armé. Le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi touché, a appelé la population de SANGE à la paix et a promis qu’une fois attrapé, le meurtrier sera jugé sur place afin de subir la rigueur de la loi après son forfait,’’ peut ont lire dans le message d’Arsène Zagabe de la cellule de la communication du gouvernorat Sud-Kivu, nous transmis par Jordan Muke.

Les habitants recommandent aux autorités de traquer ce malfrat auteur du massacre et que justice soit rendu.

’La pleine de la Ruzizi est devenue un champ de Bataille et champs d’actions de toutes les forces négatives nationales et étrangères. La population est devenue pauvre et malheureux suite à l’inactivité des dirigeants. Nous ne parvenons pas à comprendre pourquoi le commandant FARDC ne peut pas être capable de nous rassurer la protection et éduquer ses éléments qui nous traquassent aux lieux de nous protéger ?’’ S’interroge un leader dans la pleine de la Ruzizi à Katogota.

 

Pour rappel, plus de 220 personnes auraient péri dans un massacre perpétré le 16 au 17par le groupe armé  Gumino et Twigwaneho sous le commandement du colonel Michel Rukunda Makanyika à KIPUPU dans le secteur d’Itombwe.

Au cours de son allocution, le gouverner aurait promis à la population la prise en charge des frais funéraires, ainsi que le changement de bataillon des FARDC dans un bref délai. La population attend la tenue de la promesse et non uniquement les simples déclarations.

Patrick Babwine

lire aussi: SUD-KIVU : Les ressortissants des haut-plateaux d’Uvira, Fizi, et de Mwenga disent non aux massacres perpétrés par les groupes armés

les généraux de la police et celui de l'armé à sange
les généraux de la police et celui de l’armé à sange
'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp